Magazine Asie

From Kigali with love

Publié le 25 mai 2014 par Aurélien
Cet article est l'entrée 1 / 8 du carnet Rwanda-OugandaSuis-je bien en Afrique? C’est une question que je me pose ayant passé deux jours à Kigali… Routes toutes propres et feux de circulation respectés dans le centre-ville; pas de gros rires ou de grands rassemblements sonores; pas d’effusions ou de grandes embrassades…Sécurité maximale autour des hôtels de la conférence, des soldats armés lourdement à chaque coin de rue, de multiples barrages routiers et contrôles de sécurité…Partout ce sentiment d’un non-dit derrière l’amabilité de l’accueil.

Mémorial du génocide

Le principal point touristique de la ville est le mémorial du génocide: à flanc de colline, des dalles de béton qui scellent des fosses communes, des jardins fleuris, une maisonnette qui abrite un musée. A l’intérieur, la nudité des faits – en faisant abstraction du pathos, du fait que ce sont les vainqueurs écrivent l’histoire , et du sens du temps qui nous donne l’avantage de juger nos prédécesseurs – malgré tout cela la nudité des faits est terrifiante. Quelques rapports alarmés précédent le drame, mais rien qui annonce l’horreur et la rapidité du génocide. En 1994, en trois mois, 800 000 morts, selon une mécanique préparée de longue date. A comparer aux 10 millions d’habitants de l’actuel Rwanda.

L'horreur inexplicable

Aucun événement historique (Verdun, l’holocauste…) n’atteint cette fulgurance de la mort. Et même s’il apparaît, à présent, que le Génocide à fait l’objet d’une préparation approfondie, comment se convaincre que c’est possible? Autant d’autres gouvernements pouvaient s’appuyer sur une mécanique étatique bien organisée, où les militaires font la mise à mort, autant ici l’action est partagée entre tous: comment? Et comment passer l’éponge, une fois que l’armée tutsi (réfugiée temporairement en Ouganda) à repris le pays et chassé les forces hutus, que Kagame à été élu à la présidence avec 95% des voix, qu’un tribunal international à été mis en place? Des “Gacaca” (tribunaux traditionnels) sont créés et reçoivent une formation juridique élémentaire; à eux tous ils jugent près de 2 millions de cas. Toujours ce malaise en traversant Kigali, et ses collines souriantes. Peut-être parce que tous ceux que je croise ont vécu les événements, et font comme si de rien n’était? From Kigali with love From Kigali with love
Vous pouvez accéder aux articles contigus de ce carnet:>']);" title="Orphelinat L’Esperance: un Rwanda durable? >>">Orphelinat L’Esperance: un Rwanda durable? >>

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Aurélien 184 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog