Magazine Moyen Orient

Faisons une pause et interrogeons nous

Publié le 03 août 2014 par Fouzi53 @fouzi53

Dans quelques jours, Blogtrotter fêtera ces quatre ans d’existence. Quatre années de coups de coeur, de coups de gueule, de propositions, d’analyses, de mises au point, de réflexions et d’hommages sur un seul sujet:  Le tourisme marocain au lendemain de la vision 2010 et depuis le lancement de la vision 2020.

161 articles, 848 commentaires et des centaines de visiteurs des quatre coins de la planète, sur un site qui s’adresse exclusivement au microcosme marocain du tourisme. Ces chiffres reflètent l’intérêt que peuvent porter les professionnels à ce secteur qui mérite à mon sens un peu plus de mobilisation et d’implication pour maintenir cette flamme qui a été allumée le 10 janvier 2010 à Marrakech devant Sa Majesté Le Roi.

Depuis, beaucoup de choses ont été faites notamment en matière d’infrastructures, mais également en matière  de ruptures avec certaines pratiques. L’ouverture du ciel et les accords de libre échange en sont les exemples les plus frappant. Etions nous prêts pour ces changements radicaux? Pouvions nous relever les défis que nous nous sommes lancés? Avions nous les moyens humains et financiers pour faire face à ces nouveaux modèles économiques auxquels nous avons été confronté brusquement?

A mon humble avis, la réponse est non.

Nous avons péché par excès sur plusieurs chantiers et notamment le plan Azur. Lancer plusieurs stations balnéaires en même temps tient plus de l’utopie que de la réalité sachant que certaines d’entre elles auront du mal à être rentables en raison de leur saisonnalité tout simplement. Mais à l’époque, et dans une euphorie généralisée, personne n’a pensé à émettre des réserves, nous étions tous grisés par une formidable ambition et convaincus que la croissance de notre tourisme ne peut se faire que par le balnéaire.

Idem pour le plan Biladi, qui a tardé à se mettre en place. Aujourd’hui deux stations, Ifrane et Imi Ouddar, respectivement une station d’hiver et l’autre d’été. Si pour la deuxième nous n’avons pour l’instant aucun moyen de quantifier son impact, pour la première, il semblerait que les chiffres ne soient pas fameux. Il est vrai que les nationaux n’ont pas le même engouement pour les sports d’hiver que les européens. Quand on connait le prix des vacances d’hivers en montagne et le pouvoir d’achat de nos concitoyens, on comprend très vite que leurs priorités se situent ailleurs.

Au niveau de la distribution, nous sommes complètement largués et astreints à commercialiser des lits au lieu de promouvoir des expériences à vivre. La valeur ajoutée d’un établissement ne se mesure pas uniquement au nombre d’étoiles ou au confort qu’il peut procurer à ces clients, elle se mesure également par rapport à sa situation, son environnement et sa capacité à procurer une satisfaction aussi bien pour son personnel que pour ses clients.

Tout cela nous amène au dernier discours de Sa Majesté le Roi, qui remet en question le bilan des réalisations tous secteurs confondus et plus spécifiquement leurs impacts sur l’ensemble des citoyens.

Le moment est donc venu comme l’indique notre Auguste Souverain, « de marquer une pause et de procéder à un examen de conscience, et nous interroger en toute franchise, avec sincérité et objectivité, sur ce qu’il y a lieu d’inscrire à l’actif ou au passif de la marche dans laquelle nous nous sommes engagés, afin d’aborder l’avenir avec sérénité, résolution et optimisme »

Le voilà le thème que nous devrions développer pour les Prochaines Assises du Tourisme : Un examen méthodique de tous les chantiers qui peinent à avancer que ce soit en matière de gouvernance, de formation, d’aérien, de compétitivité ou de distribution. Ne sommes nous pas en train de faire fausse route, de paupériser certains métiers, de nous séparer de ressources humaines qui faute de mieux s’expatrient vers d’autres cieux? Quel tourisme allons nous léguer aux futures générations?

Des questions auxquelles nous devrions apporter des réponses et si le coeur vous en dit, vos commentaires ne pourront être que constructifs. En attendant, je vous souhaite de bonnes vacances et vous donne rendez vous au mois de Septembre.

Faisons une pause et interrogeons nous

Author: fouzi ZEMRANI


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Fouzi53 1788 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog