Magazine France

le statut d’auto-entrepreneur, un miroir aux alouettes

Publié le 04 août 2014 par Gédécé @lesechogaucho

pigeons

source : Mouvement des Pigeons: retour sur sept mois de prises de bec, La Tribune

Alors que l’idéologie dominante tente de nous faire prendre ses vessies pour des lanternes et le statut d’auto-entrepreneur comme un gage de réussite individuelle et de courage économique, j’apprends que malgré une évolution significative de leur nombre (ils sont désormais plus d’un million), c’est un chiffre en trompe-l’œil qui cache bien des désillusions…  :

"C’est sans doute l’une des innovations les plus populaires du quinquennat Sarkozy : entre 2008 et 2012, l’autoentreprise, sa création simplifiée et ses avantages fiscaux ont séduit 830 000 personnes." (Libé, 4 juin 2013).

"Selon les chiffres publiés vendredi dernier par l’Acoss (la «banque» de la Sécurité sociale), jamais les autoentrepreneurs n’ont été aussi nombreux depuis la création de ce statut, en 2009. Au printemps 2014, 984 500 personnes étaient enregistrées sous ce statut, soit environ 10% de plus que l’année passée à la même période. Preuve, pour ses défenseurs, de la vitalité d’un régime bénéficiant d’un cadre réglementaire et fiscal allégé.

"Un succès apparent que nuancent d’autres chiffres. En effet, seuls 51% des autoentrepreneurs ont dégagé un chiffre d’affaires au premier trimestre 2014. Et le montant moyen de celui-ci -3100 euros- est le deuxième plus bas enregistré depuis 2009." (Libé, aujourd’hui ¹)

Pourtant, les médias de droite préfèrent laisser à penser que ce statut est toujours aussi enviable… Quand bien même la montagne accouche d’une souris ! On voit bien que ces gens là n’ont jamais du pointer à Pôle Emploi. Ni voir des cadres (ou pas…) se réfugier derrière cette carte de visite bien commode pour éviter les questions embarrassantes, un peu plus valorisante en effet que celle de chômeur pour dissimuler leur vide existentiel et leur absence de revenus fixes.

Mais on arrête pas le progrès. Surtout quand il est libéral et ne souffre aucune autre politique possible.

¹ chacun ses maigres moyens pour venir en aide à un journal en difficulté, n’est-ce pas…  ;)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Gédécé 134566 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte