Magazine

La septième fille du Diable - Tome 1 - La prophétie

Publié le 05 août 2014 par Lael69
La septième fille du Diable - Tome 1 - La prophétieAlain Surget
Flammarion
Couverture illustrée par Rebecca Dautremer
Paru en Mai 2010
203 pages
13 euros
Roman ados dès 13 ans
Thèmes : Histoire, Fantastique, Occulte
Quatrième de couverture :  Guernesey, 1337. Dans le village de Lésia, les soldats du roi font régner la terreur auprès des habitants. Le jour où elle assiste au massacre de ses parents, et que Pierre, le garçon dont elle est amoureuse disparaît, Lésia jure de se venger. Même au prix d'un pacte avec les forces obscures...
   Il m'aura fallu un peu de temps pour me plonger dans l'ambiance rude de l'île anglo-saxonne Guernesey, en 1337, en plein Moyen-Age. C'est que Alain Surget est un auteur incontournable du roman historique jeunesse et je voulais vraiment voir ce que cela donnait. Je suis navrée de constater que je suis passée à côté de ce récit. Avec La prophétie, premier tome de la trilogie La septième fille du Diable, Alain Surget nous embarque au coeur de la vie des petites gens, une vie paysanne dans laquelle Lésia, vit simplement sur la terre de ses parents. Nous sommes au début de la Guerre de Cent ans, et certaines scènes n'épargnent en rien les violences de l'époque.
Les troupes françaises sont une menace et le roi Edouard cherche à recruter des soldats pour défendre le territoire. Mais les soldats du roi font régner la terreur. Dans cette époque difficile et troublée, le récit alterne en flash-backs. Ainsi le début m'a captivé : Lésia est seule dans une cave, enfermée, enceinte. Elle semble accusée de sorcellerie et est condamnée. Elle a peur, elle a froid. Mais comment en est-elle arrivée là ?  Puis le récit se poursuit et notre héroïne est très différente : téméraire, indépendante, aimant courir la lande, même après la nuit tombée, elle répond chichement à ses parents et fait la connaissance de Pierre. Alors que son père est l'objet d'un complot qui le conduit devant un procès absurde et sa mise à mort. La maman de Lésia finit elle aussi par céder devant la haine et les coups des soldats.Si je n'ai pas aimé le côté historique du livre, il sera difficile de ne pas être captivé par son aspect fantastique : la cabane de Lilith, la sorcellerie, le pacte avec les forces obscures... Car par désir de vengeance, Lésia est prête à tout. L'écriture d'Alain Surget est riche et n'est pas avare d'expressions et de termes de l'époque. Cela rend l'histoire bien documentée mais je me suis perdue au fil de ma lecture. L'intrigue du livre est intéressante mais la langue a stoppé mon élan et l'emploi de phrases comme : « il risque fort de me chanter pouilles des jours durant pour m’être absentée nuitamment » ou encore « où niche ta choe ? » me paraît compliqué pour des lecteurs de 13 ans. Rendez-vous manqué donc, malgré un intérêt pour l'héroïne. Mary tempête m'attend encore dans la PAL. J'espère que cette lecture me réconciliera avec l'auteur.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lael69 7692 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte