Magazine Psycho

L’illusion de la communication

Publié le 05 août 2014 par Le_brh @chrispeiffer

Partager la publication "L’illusion de la communication"

Les spécimens de la communication non efficace sont loin d’être en voie d’extinction. Récemment, je suis tombé sur une nouvelle espèce très intéressante, à mi-chemin du coupeur de parole (Gilette Mac Comm’ pour les connaisseurs) et de l’expert en tsunami verbal autrement appelé Tsunabal. L’originalité de cette nouvelle famille d’anti-communicants réside dans leur capacité extraordinaire à monologuer tout en donnant l’illusion de dialoguer. Décryptage dans ce billet.

L'illusion de la communication

Approche mesurée

Étant donné que la caractéristique principale de mon interlocuteur est la transformation magique d’un dialogue en un monologue, je l’appellerai ici Merlogue

:-)

J’ai croisé Merlogue au détour des boites aux lettres de mon lotissement. N’étant pas avare de petites conversations, j’entamai le truc avec un joyeux “bonjour” couplé d’un sourire ultra-bright digne des feux de l’amour.

Le résultat fut instantané et Merlogue me rendit la pareille avec une lueur naissante dans ses yeux. Pas d’interprétation sauvage sur cette lueur, mais avec le recul, je pense qu’elle ne s’est pas allumée pour rien…

Donc, nous voilà en lien. Le contenant fut établi et le contenu pouvait débarquer.

C’est Merlogue qui annonça la couleur. Il s’agissait d’une histoire de nuisances dans la résidence liées à des odeurs pas très glamours, dont les conséquences en terme de bon voisinage laissaient penser qu’une petite révolution se préparait pour le prochain conseil syndical.

Bref, des trucs de la vie quotidienne et des joies incontournables de la copropriété. D’ailleurs, en terme de rapports humains et de communication, il y aurait tout un dossier à écrire sur les réunions de copropriétés. Mais bon, ce n’est pas à l’ordre du jour.

Le sujet de ce que je pensais (naïvement) être une petite conversation était donc posé et, somme toute, intéressant, car impliquant pour ma part aussi.

Perturbation en vol

Devant le sujet lancé par Merlogue, je me suis mis en mode “on est dans la même galère” et commençait à lui demander son point de vue.

La première fois, je n’ai pas vu le truc venir. J’ai donc écouté le retour de mon interlocuteur et rebondi sur ce qu’il disait. Nous étions alors dans le schéma classique d’une communication; un message de A vers B, puis un feed-back de B vers A sur le message initial.

C’est rapidement, peut-être en quelques secondes, que je me suis aperçu que les choses allaient être un peu plus compliquées que ça.
En effet, je me suis rendu compte qu’à chaque fois que Merlogue me laissait la parole pour lui répondre, il avait déjà autre chose en tête, prêt à poser, là, dans notre champ relationnel et qui n’avait rien à voir avec ma réponse.

En fait nous sommes entrés dans une configuration où il n’existait que les messages de A vers B (de lui vers moi) et où les feed-back de B vers A (de moi vers lui) se perdaient dans les limbes d’une dimension parallèle.

C’est là où, vu de l’extérieur, Merlogue est très fort. En effet, il n’agit ni comme Gilette Mac Comm’ en coupant la parole à tout va, ni comme Tsunabal en submergeant l’interlocuteur d’un flot incessant de mots. Non, Merlogue a le pouvoir de canaliser le flux de conversation sur une unique voie, la sienne.

Énorme le truc. Enoooorme !

Crash à l’appontage

Complètement subjugué face à ce nouveau spécimen que je venais de découvrir, je suis sorti de mon mode “copropriétaire engagé” (et peut-être un peu enragé…) pour me placer en observateur curieux et stupéfait d’un tel phénomène d’anti-communication.

Le scénario a duré encore quelques minutes et, ne voyant pas comment je pouvais modifier le sens de cette non-conversation, je prétextais un impératif horaire à respecter pour sortir de cette expérience peu commune, mais O combien intéressante.

La preuve, elle m’a permis de partager ce billet avec vous

;-)

Partager la publication "L’illusion de la communication"

Vous aimerez aussi...

  • Oui, mais…
    Oui, mais…
  • La communication et l’art d’interagir
    La communication et l’art d’interagir
  • Avec ou sans filtre (Part.3/3)
    Avec ou sans filtre (Part.3/3)
  • Tsunami verbal
    Tsunami verbal
  • Avec ou sans filtre (Part. 2/3)
    Avec ou sans filtre (Part. 2/3)

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Le_brh 7618 partages Voir son blog

Magazine