Magazine

Un consommateur sur deux veut de la high-tech écologique

Publié le 20 avril 2008 par Greenunivers

54% des consommateurs mondiaux souhaitent des produits technologiques respectueux de l'environnement. Et cette proportion devrait grimper à 72% d'ici à 2 ans.
Un consommateur sur deux veut de la high-tech écologique
C'est le résultat d'une étude réalisée par le cabinet conseil PricewaterhouseCoopers auprès de 148 dirigeants d'entreprises high-tech (constructeurs informatiques, éditeurs de logiciels, télécoms...), essentiellement en Amérique du nord, Europe et Asie.
Les entreprises et les acteurs publics ne sont pas en reste : 48% des premières et 57% des seconds demandent également des produits verts.
Pas étonnant que 61% des dirigeants interrogés estiment qu'il est important ou très important pour leur entreprise de réduire son impact environnemental. Même s'ils ne considèrent pas le secteur high-tech comme plus polluant qu'un autre.
45% d'entre eux veulent ainsi répondre aux désirs des consommateurs finaux. Mais surtout, 60% estiment qu'il s'agit là d'un impératif pour réaliser des économies d'énergie et 51% pour s'adapter à l'évolution de la réglementation.
Les plus en pointe sont les fabricants de matériel informatique : 60% développent des services et produits " verts ", contre seulement 33% des éditeurs de logiciels ou développeurs de contenu.
Que font les entreprises dela high-tech ? 40% cherchent à améliorer l'intensité énergétique, 33% évitent l'utilisation de produits dangereux (mercure...), 29% incorporent des matériaux recyclables dans leurs produits.
Répondre à la demande de produits et services verts affectent toute la chaîne de création valeur, de la R&D au marketing en passant par la fabrication et la supply chain. D'ici à deux ans, 57% des dirigeants estiment ainsi que la " démarche verte " aura un impact important sur la R&D. Mais 28% remarquent que leurs équipes de R&D ont été contraintes de renoncer à des approches écologiques (utilisation de matériels alternatifs, par exemple) en raison du surcoût.
Accéder à l'étude complète "Going green : sustainable growth strategies"(en anglais)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Greenunivers 3 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte