Magazine Humeur

Il paraîtrait...

Publié le 01 septembre 2014 par Ericguillotte
lundi 1 septembre 2014

- que l’été a été chaud, chaud en actu. L’actu ? comme disait l’étang à la mare qui essayait de grandir. Oui, en actu, car la météo a fait faux-bond, dans, comment disent-ils déjà, debout devant leur carte, dans la majeure partie du pays. Il a fait terne, il a fait gris, il a même plu, trop souvent. Il m’a plu, c’est bien. Elle m’a plu, c’est bien. Il a plu, c’est moins bien. Mais il fera beau demain, ou un jour après, un jour bientôt. Même, les 15 premiers jours de septembre devraient être magnifiques. On le dit dans le monde des veilleurs de ciel, des guetteurs d’anticyclones, des chasseurs de nuages. Alors, s’il n’y a plus de saison, il faut décaler les vacances scolaires, il faut faire en sorte que les vacances coïncident vraiment avec l’ensoleillement. Que Benoit Hamon intervienne. Quoi ? Benoit Hamon n’est plus ? Le seul ministre de l’Education Nationale de la Vème République à n’avoir pas fait de rentrée scolaire ! Il peut rentrer dans le Guinness, en revanche. Il n’est plus. Que d’autres s’en chargent alors. Qu’on fasse quelque chose pour que tout aille mieux. C’est la rentrée, joyeuse rentrée à tous, qu’elle soit placée sous le signe du bonheur, des bonheurs, du plaisir et des plaisirs.
- que le mois d’août l’a été, doux, trop doux même au goût de beaucoup. D’où voit-on ça ? Mais que fait la police, que font les syndicats ? C’est la faute à Hollande, à n’en pas douter. La crise est toujours là, le chômage aussi, bien présent, autant tout lui mettre sur le dos, y compris ce fabuleux pouvoir de faire venir la pluie qu’il semble drôlement bien maîtriser. L’été a été trop doux. Car on parle du ciel, du ciel très au-dessus de nos têtes. Car sinon, par ailleurs, le ciel plus proche a vu tomber missiles et roquettes, des avions aussi. Le ciel a vu monter des humains percutés sur les routes, foudroyés dans la mer, et même tués par d’autres humains. Oui, en 2014, sur cette planète, la Terre, on voit encore des humains en persécuter d’autres, en assassiner. Fort heureusement, quelques pluies de médailles sont aussi tombées du ciel, certains sont montés au septième, certains ont vécu des enchantements, des ravissements, des félicités qui ont moins fait la une des journaux que les catastrophes ou les crimes et délits. On devrait viser un équilibre informationnel. C’est la rentrée, joyeuse rentrée à tous, qu’elle soit placée sous le signe du bonheur, des bonheurs, du plaisir et des plaisirs.
- que l’été, même sans ouvrir d’huitre, on peut tomber sur une perle. Brel. Une vieille interview, par Michel Polac. Michel Polac, jeune, je précise pour ceux qui ne l’ont connu que vieux. Et Brel qui s’exprime, qui ravit une oreille attentive.  Est-ce bien élevé d’avoir compris quelque chose et de l’expliquer aux autres, je me pose toujours cette question, dit-il. Magnifique remarque, non ? Il ajoute. Je préfère les hommes qui donnent que les hommes qui expliquent. Grand Jacques. Monsieur Brel, qui disait également, tous les soirs ne pas oser lire Rimbaud, Baudelaire ou Verlaine, ou écouter Ravel, Debussy ou Fauré, au risque de ne plus pouvoir écrire l’ombre d’un vers ni l’ombre d’une note. Lorsque je lis Baudelaire, je sais tout ce que j’ai raté, ça rend humble au point de tuer la fonction. Par effet domino, sa lucidité devrait rejaillir sur nous tous. C’est la rentrée, joyeuse rentrée à tous, qu’elle soit placée sous le signe du bonheur, des bonheurs, du plaisir et des plaisirs.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ericguillotte 741 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines