Magazine Conso

Mon bilan de l’été 2014

Publié le 01 septembre 2014 par Emmanuel S. @auxangesetc

Voilà, c’est fini, on va pas se dire au revoir comme sur le quai d’une gare (…), et comme un bon bilan vaut mieux qu’un remaniement ministériel inutile alors je me lance en écoutant Lloyd Cole, LOST WEEK-END (clic) dans mon grenier:

1- Il a plu sur Paris tout l’été, pourtant j’étais sûr que la pluie en juillet nous épargnerait en août. Je prends donc l’engagement solennel de ne plus jamais me livrer aux pronostics météorologiques. Fin de carrière, clap clap de fin.

2- Jamais plus je ne ferai de plan d’entraînement en août, la chaleur, les vacances, le vin rouge italien, Gaspard qui veut jouer au foot, la macarena, c’est trop dur de tout faire en même temps. Boire ou courir, il faut choisir. J’ai choisi. Le marathon de Berlin 2014 sera mon dernier marathon. En septembre.

vins-rouge-italiens-du-Salento-negroamaro-primitvo

3- Je suis cuit des lombaires, du cou, de la cheville, c’est Émeline, mon ostéo du sport à domicile qui me l’a dit (clic). Je n’ai pas récupéré de ma débandade du marathon de Paris 2014, j’en ai rajouté en courant sans mes semelles orthopédiques et avec des chaussures avec un drop de 4 mm sans adaptation préalable. Je suis nul. Je vais courir pieds nus sur la braise pour expier.

4- Je n’arrive pas à regrossir, malgré tous mes efforts à base de vins rouge italiens (bis), de fromage blanc, de pâtes, de pizzas et de grissini. 67,8 kg tout mouillé en New Balance. C’est sûr que même à ce poids je suis très beau physiquement mais j’inspire pas confiance, mon visage anguleux terrorise au boulot, il faut que ça change. Demain je commence un régime pour grossir. Ou après le marathon de Berlin du 28 septembre (clic). Moi aussi je peux y arriver…

été-2014

5- En parlant de marathon de Berlin du 28 septembre 2014, je ne trouve pas sur le web le dénivelé du parcours, je sais que c’est plat, à part ça… si quelqu’un a l’info, qu’il me la donne ou se taise à jamais.

6- Mes fils sont désormais plus musclés que moi, la preuve en images. Heureusement, je reste le mâle dominant de la famille grâce à mon intelligence supérieure et à mon épaisse chevelure.

Ugo-et-Gaspard-été-2014

7- Ma femme est moins bien « gaulée » que sa soeur. Toujours la preuve en photos. Mon conseil : quand vous vous mariez en période de solde (comme moi) demandez toujours au père de la mariée un droit à l’échange avec une de ses autres filles.

soeurs rinaldi

8- En parlant de femme, je reste définitivement le meilleur photographe de la mienne, et elle ne me dit même pas merci…

Carmel Serrié

(8)… je m’arrête là, 3h08, comme mon record sur marathon. Vivement 2015 que je n’en prépare aucun pendant l’été. Et que j’ai des trucs intéressants à vous raconter.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Emmanuel S. 893 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine