Magazine Info Locale

Cie Bénéé Le Lay

Publié le 02 septembre 2014 par Mainsdoeuvres

BIOGRAPHIE
Initiée depuis son enfance en Belgique à des rencontres artistiques de différentes disciplines Bénédicte Le Lay suit ensuite une formation universitaire de comédienne/danseuse/performer à Dartington College of Arts (B.A in theatre with honors), en Angleterre.
Arrivée en France en 2003, elle créer et joue ses performances dans des lieux et pour des commandes atypiques : espaces urbains, espaces ruraux, galeries d’art, boutiques, appartements, salle de concerts.
Electron libre, elle collabore sur des projets pluridisciplinaires en France, Belgique, Espagne, Angleterre, Israël et Etats-Unis.
Egalement accompagnatrice scénique pour musiciens (Centre Musical Fleury Goutte d’Or, Chantier des Francos de La Rochelle), son engagement artistique et pédagogique se construit dans la maîtrise de ressentis et d’actions pour amener à plus de libertés et de risques.
Bénédicte Le Lay rencontre Mains d’Œuvées à travers sa dernière création actuellement en tournée Si Camille avait dansé, spectacle de danse/théâtre et illustration sonore, inspiré de la vie de Camille Claudel.

L’INFO INSOLITE
A venir

PROJET DÉVELOPPÉ A MAINS D’ŒUVRES
Accueillie dans le cadre du dispositif « Résidences de recherche » au mois d’octobre 2014, la compagnie Bénéé Le Lay travaillera questionnera son dispositif de création et son identité d’artiste pour en chrystaliser l’essence et affirmer son terrain de jeu.
Tout au long de ces trois semaines, elle invitera des artistes de différentes disciplines qui interrogeront son dispositif en le confrontant aux leurs.
Ils la pousseront dans ses retranchements pour qu’elle y réponde avec de nouvelles formes en affirmant ses choix et ses partitions.
En partant d’un topogramme pluridisciplinaire, artistes sonores et visuels, danseurs, metteur en scène, comics et ingénieurs lumière s’interrogeront avec elle sur ce qu’évoque la présence d’une femme de 37 ans dans un espace scénique.
Il s’agira de déjouer, actionner, tenter, étendre, partager et ancrer. Décider et inscrire et puis de mettre en jeu en prenant compte les espaces et la philosophie de Mains d’Œuvres.

Un temps public pour échanger sur cette première matière brute sera proposé le 22 octobre 2014 à Mains d’Œuvres dans le cadre des Nourritures Sensibles.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Mainsdoeuvres 11250 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine