Magazine Santé

INSUFFISANCE CARDIAQUE: LCZ696 pourrait réduire de 20% le nombre de décès – NEJM

Publié le 02 septembre 2014 par Santelog @santelog

INSUFFISANCE CARDIAQUE: LCZ696 pourrait réduire de 20% le nombre de décès – NEJMLCZ696, c’est le nom d’un candidat médicament, qui, comparé à l’énalapril, un traitement de référence des insuffisances cardiaques pourrait permettre de réduire de 20% le risque de décès de défaillance cardiaque chez les patients insuffisants cardiaques. C’est ce que suggère cet essai international présenté dans l’édition du 30 août du New England Journal of Medicine.

L’insuffisance cardiaque est un syndrome causé par un dysfonctionnement du cœur caractérisé par une fraction d’éjection réduite, soit un volume de sang inférieur à la normale pompé hors du cœur à chaque battement. En France, malgré une réduction significative de la mortalité entre 2000 et 2010, d’environ 4% par an, l’insuffisance cardiaque reste avec près de 24.000 décès par an, une cause de mortalité fréquente en France, notamment chez les personnes âgées. Ce nouveau médicament, pourrait donc, si ces résultats sont confirmés épargner près de 4.000 vies chaque année.

Les chercheurs de l’Université de Glasgow, de l’Université du Texas en collaboration avec des chercheurs d’autres instituts de recherche du monde entier ont comparé les effets de LCZ696, qui améliore la circulation sanguine chez les patients atteints d’insuffisance cardiaque, à l’énalapril -une enzyme de conversion de l’angiotensine (ECA)- un médicament utilisé couramment dans la prise en charge des hypertensions artérielles et des insuffisances cardiaques et ventriculaires. Ils constatent avec cet essai contrôlé randomisé de 27 mois, mené auprès de 8.442 patients insuffisants cardiaques avec fraction d’éjection <40%, randomisés pour recevoir LCZ696 (200 mg deux fois par jour) ou l’énalapril (10 mg deux fois par jour), que LCZ696 apporte des réductions supérieures à l’énalapril des risques d’hospitalisation et de décès d’origine cardiovasculaire. Précisément, à 27 mois, LCZ696 vs l’énalapril, permet de réduire encore,

·   le risque de décès cardiovasculaire de 20%

·   le risque d’hospitalisation pour insuffisance cardiaque de 21%

·   le risque de décès toutes causes confondues de 16%

De plus, dans l’ensemble, moins de participants du groupe LCZ696 ont arrêté leur traitement en raison d’un événement indésirable vs groupe énalapril.

LCZ696 doit encore obtenir son autorisation de mise sur le marché (AMM), une demande qui pourrait être déposée pour l’Union européenne au début de 2015 par son fabricant*. Son principe ? LCZ696 inhibe aussi le système rénine-angiotensine-aldostérone, mais aussi inhibe en plus une autre enzyme (néprilysine).

*N.B. L’étude a été soutenue par le laboratoire Novartis Pharma

Source: The New England Journal of Medicine August 30 2014 2014DOI: 10.1056/NEJMoa1409077 Angiotensin–Neprilysin Inhibition versus Enalapril in Heart Failure

INSUFFISANCE CARDIAQUE: LCZ696 pourrait réduire de 20% le nombre de décès – NEJM
Pour en savoir plussur l’Insuffisance cardiaque


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Santelog 71170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine