Magazine Voyages

Lafayette dans les mollets

Publié le 08 septembre 2014 par Bourlingueur @jonathancusteau
Lafayette dans les molletsLafayette dans les mollets

On va prendre les choses à l'envers! Pour la fin de semaine de la fête du Travail, j'ai passé tout un week-end dans l'État du New Hampshire avec l'objectif de grimper jusqu'au sommet du mont Lafayette, qui culmine à 1600 mètres d'altitude. C'est à peu près deux fois la hauteur du mont Orford, beaucoup plus accessible pour l'Estrien que je suis.Le plan de départ était de monter le dimanche pour rentrer doucement vers la maison le lundi. Mais voilà, la pluie, le ciel chagrin et les menaces d'orages ont changé les pronostics. Nous avons reporté l'ascension d'une journée, une décision qui a été particulièrement payante.Pour lancer la randonnée, nous nous sommes stationnés en bordure de la route 93 au Lafayette campground, un stationnement prévu pour les visiteurs d'un jour.Du stationnement, on atteint les sentiers très rapidement. Deux embranchements s'offrent à nous : le Old Bridge Path sur la gauche ou la Falling Waters Trail. Il semble que pour réaliser une boucle, plutôt que de monter et descendre sur le même chemin, la seconde option soit à privilégier pour commencer. La Falling Waters Trail, qui traverse un ruisseau à plusieurs occasions, comporte des sections abruptes. Elle est composée de grosses pierres qu'il peut être plus hasardeux de franchir en descente.Au bout de deux heures ou plus de montée, dépendant de la vitesse, on arrive au sommet du mont Little Haystack. Il faut l'avouer, c'est un bon exercice. Mais l'effort en vaut la chandelle, puisque du sommet, on profite d'une vue à 360 degrés sur les montagnes de la région.On peut ensuite marcher sur les crêtes pour rejoindre le mont Lincoln, et enfin franchir une autre crête pour conquérir le mont Lafayette. Bien sûr, on peut continuer sur les crêtes des montagnes voisines, comme le mont Garfield. Mais ceux qui s'aventurent pour une journée doivent calculer environ sept heures pour compléter la boucle...La journée de la fête du Travail s'est avérée particulièrement chaude, mais parfaite pour la randonnée. En altitude, le vent frais n'était ni froid ni chaud. Du sommet de Lafayette, on pouvait y admirer plusieurs ultralégers qui planaient en fin d'après-midi.Sur le chemin du retour, on croise la Greenleaf Hut, un refuge où il est possible de dormir. C'est surtout génial pour ceux qui ont besoin d'une pause petit-coin ou qui veulent remplir les bouteilles d'eau qui se sont progressivement vidées. Avec un peu de chance, quelqu'un aura cuisiné quelques pâtisseries qu'il sera possible d'acheter.En tout, la boucle consiste à environ 14,3 km de marche. Pour les moins en forme, il faudra prévoir le temps nécessaire pour franchir la distance... mais il est tout à fait possible d'y arriver. J'ai même vu un homme et sa conjointe qui couraient la distance pour s'entraîner...Par contre, les moins habitués, comme moi, auront la montagne dans les cuisses et les mollets pour plusieurs jours après le retour...


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Bourlingueur 1864 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine