Magazine Autres sports

Sautons aux conclusions : le SNF

Publié le 08 septembre 2014 par Sixverges
Sautons aux conclusions : le SNFFestival Julius Thomas à Denver!
COLTS 24  BRONCOS 31
- Colts  - Broncos pour la première grand-messe du dimanche soir. J'espère que vous ne vous attendez pas à un match défensif!!!
- Les 2 clubs s'étaient affrontés en 2013 lors des retrouvailles de Peyton Manning avec son public de l'Indiana. Jim Irsay avait trop parlé, mais les Colts l'avait tout de même emporté, payant tout de même un lourd tribun pour ce triomphe suite à la blessure de Reggie Wayne qui n'a pas rejoué depuis.
- Justement, Wayne revient au jeu ce soir et il ne tarde pas à se mettre en évidence. La première passe de la saison 2014 lui est destinée et ça rapporte 22 verges, Bon retour Reggie! Les Colts progressent jusqu'au 36 ennemi, mais ils mettent trop de temps avant de mettre le ballon en jeu sur la tentative de placement de Vinateiri qui touche le poteau de toute façon.
- Parlant de souhaiter la bienvenue, Manning étrenne son nouveau jouet dès ses 3 premières passes, toutes dirigées vers Emmanuel Sanders. Puis, il crie Omaha, gesticule un peu, mais s'entête à vouloir viser Demaryius Thomas à la porte des buts. Ça ne fonctionne pas et le Denver devra se contenter d'un placement.
- Ça faisait 8 mois que je n'avais pas entendu parler d'Omaha! Yep, la NFL est de retour!!!
- Après d'autres relais vers Wayne décidemment en pleine forme, l'une des acquisitions défensives des Rocheuses met son empreinte sur le match en faisant dévier la passe de Luck dans les mains du safety Moore. Peyton et cie reprennent la roche.
- Début du spectacle Julius Thomas au Sports Autority Field. Le TE gagne d'abord 34 verges durant la poussée avant de compléter le travail sur 3 verges lors du premier jeu du 2e quart. 10-0 pour les locaux.
- La ligne offensive des Colts ne fait pas le poids et Andrew Luck doit courir pour sa vie à chaque remise. 
- De l'autre côté, le scénario est facile à suivre : Peyton gesticule, crie Omaha, joue à l'avion avec ses bras, un autre petit Omaha pour la route, snap, passe, TD Julius Thomas! Répétez la recette en une double portion et vous avez un massacre. 24-0 Broncos à l'aube de la demie.
- Sauf que Luck n'abandonne pas et y va d'un bel effort juste avant la demie et s'étire de tout son long pour finalement inscrire les siens au pointage. 24-7 Broncos à la demie.
MI-TEMPS
- Luck n'est dans la ligue que depuis 2 ans, mais il s'est forgé une solide réputation sur ses capacités à revenir de l'arrière. Ce n'est pas fini...
- D'ailleurs, sur sa première possession du 3e quart, le QB mène rapidement les siens à la porte des buts adverses. Les fers à cheval décident d'y aller sur un 4e essai à la ligne d'une verge, mais la chance n'est pas au rendez-vous, Luck est stoppé par le front défensif orange et le sifflet se fait entendre avant que Bradshaw récupère la roche et franchisse la zone payante. 
- Pendant que l'attaque des Broncos joue encore à Madden dans le vestiaire, Luck mène de nouveau les siens à la porte des buts oranges. Cette fois, la poussée s'arrête à la ligne de 6 et Indy doit se contenter d'un placement. Avec un peu de chance, ce serait 24-21, mais Denver mène plutôt par 2 touchés, 24-10 après 3 quarts.
- Indianapolis continue de jouer de malchance. Le long retour de botté sur 92 verges de Griff Whalen (Griff !?!? Comment on fait pour s'appeler Griff!!!) est annulé, car le petit monsieur a posé le pied hors-ligne au tout début de sa chevauchée. Les Colts perdent leur touché et doivent reprendre à leur propre ligne de 10. Ouch.
- Comme de fait, les visiteurs sont rapidement domptés et l'attaque de Peyton Manning revient enfin sur le terrain. Montee Ball, qui a effectué le gros du travail sur la poussée, complète le tout sur une course de 3 verges. 31-10, les carottes sont cuites, right??
- Pas tout à fait. Luck ne prend que 2 minutes pour traverser le terrain. Il faut dire que les dernières 41 verges sont accumulées par une seule passe vers son TE Dwayne Allen. 31-17
- Fake punt, fake punt, fake punt!!!! Ça fonctionne en plus, alors qu'un joueur des Broncos qu'on n'identifiera pas parce que je ne me souviens plus c'est qui, joue à la patate chaude avec la roche qui se retrouve dans les mains d'Andy Studebaker, un nom de champion qui fait un beau jeu. Il reste encore 7 minutes.
- Sauf que Coby Fleener fait dévier une passe qu'il aurait dû capter et cette dernière se retrouve dans les mains de Rahim Moore qui obtient sa seconde interception de l'affrontement. C'est fou comme les Colts ont laissé des points sur le terrain en seconde mi-temps.
- Heureusement pour eux, l'attaque des Broncos demeure au neutre. Je ne sais pas si c'est l'âge, mais les offensives de Peyton Manning et de Tom Brady ont manqué de jus en 2e portion de leurs matchs respectifs. 
- Donc, Indy récupère la peau de cochon au 45 de l'adversaire avec 4 minutes à jouer. Ils brûlent à peine 50 secondes dans leur poussée vers la zone de buts qui se termine dans les mais d'Hakeem Nicks. Oh, oh, l'écart n'est plus que d'un touché!
- Souvent critiqué pour son conservertisme, John Fox appelle des jeux de passes dans l'espoir que Denver convertisse ce premier jeu qui mettrait un terme à la partie. La stratégie échoue, et les passes incomplètes arrêtent le cadran. Andrew Luck aura presque 3 minutes pour orchestrer sa remontée finale.
- Sauf que le compte de féé prend fin à 39 bornes de la zone payante lorsque le QB est incapable de convertir un 4e essai. Les Broncos l'ont échappé belle, mais en bout de piste, ils l'emportent 31-24 contre les Colts, qui ont bousillé beaucoup trop d'occasions, surtout au 3e quart.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Sixverges 1945 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines