Magazine Médias

Quelles sont les origines du drapeau à damier dans le sport auto?

Publié le 08 septembre 2014 par Etvsport @etvsport
Quelles sont les origines du drapeau à damier dans le sport auto?

Parmi les traditions du sport automobile, on ne peut passer à côté de ce fameux drapeau qui est agité lors du passage sur la ligne d’arrivée du vainqueur de la course. Un fanion un peu particulier qui est nommé: « le drapeau à damier ». Si la signification de ce drapeau est mondialement connue, ses origines sont un peu plus troubles. Ainsi, E-TV Sport vous présente quelques hypothèses sur les sources de ce symbole!

A table!

Pour certains, elle n’a même rien à voir avec les sports mécaniques et remonterait au XIXe siècle à l’occasion de courses de chevaux. Cette hypothèse semble d’ailleurs tout à fait crédible. Dans le Mid-West aux États-Unis, les épreuves hippiques se clôturaient très souvent par de grands déjeuners ou dîners. Pour signifier que le repas était prêt et donc que la réunion sportive était achevée, on se mettait alors à agiter les nappes à carreaux. Une double signification qui permettait au public de comprendre qu’il était temps de donner un bon coup de fourchette.

Un symbole reconnaissable

Fred Egloff, un historien américain a avancé, lui, une tout autre explication il y a quelques années. Selon lui, un employé appartenant à l’organisation des épreuves auto du Glidden Tour aux États-Unis au début du XXe siècle a pris l’habitude de placer des drapeaux à damier le long du parcours afin de signaler les points de contrôle imposés aux participants.

Les Américains se sont-ils inspirés de ce qui se faisait en France dans les années 1860 dans le milieu du cyclisme? Possible. A cette époque, les organisateurs auraient porté des vêtements à damier pour signaler aux coureurs les passages importants d’une étape. Donald Davidson, journaliste à l’Indianapolis Star, affirme même qu’une personne était vêtue d’un costume noir et blanc au niveau de la ligne d’arrivée pour permettre aux forçats de la route de visualiser distinctement la zone du sprint parfois bouchée par les spectateurs massés au bord des routes.

Echec et mat!

Une autre explication puise sa source dans l’histoire précoce des 24 Heures du Mans. Le commissaire chargé de signaler la fin de l’épreuve sarthoise jouait aux échecs lorsque le vainqueur a franchi la ligne d’arrivée. Pris au dépourvu, il n’a pas eu d’autre solution que d’agiter son échiquier pour officialiser le succès du pilote. Mais cette explication a du mal à tenir debout puisqu’on retrouve des photos du drapeau à damier dans le sport automobile dès le début du XXe siècle. Or, la première édition des 24 Heures du Mans s’est déroulée en 1923…


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Etvsport 62460 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazines