Magazine Beauté

Les eaux florales, comment bien les choisir ?

Publié le 08 septembre 2014 par Sophieaunaturel
Les eaux florales, comment bien les choisir ?

J’ai eu l'occasion de voir des étiquettes d’eau florales qui me posent question…On peut retrouver (la plupart du temps dans les grandes surfaces) des eaux florales qui contiennent pleins de choses, mais pas une goutte d’eau florale ! Voici quelques exemples, étiquettes à l’appui (je ne cite pas de marque).

Les eaux florales, comment bien les choisir ?Ici, on trouve de l'eau, du parfum synthétique, 3 conservateurs et des substances odorantes... Bref, de l'eau et du parfum ! 

Les eaux florales, comment bien les choisir ?

le recto 

Ici, nous trouvons de l'eau, de l'eau florale de bleuet (ou bien ses principes actifs), quatre conservateurs !

Les eaux florales, comment bien les choisir ?

le verso


Une eau florale (ou hydrolat), qu’est ce que c’est ?L’eau florale est obtenue à partir de la distillation de plantes : le distillateur cueille ses plantes, les disposent dans un alambic. Il fait chauffer de l’eau sous le bac contenant les fleurs. Ces fleurs vont recevoir de la vapeur d’eau, qui va se charger en principes actifs de la plante. Cette vapeur va être refroidie et va se transformer à l’état liquide : l’eau florale. Elle va être collectée dans un encensié, et au dessus, va surnager une fine couche d’huile essentielle.
Les eaux florales, comment bien les choisir ?
Les eaux florales, comment bien les choisir ?
Cela signifie que sur les flacons, vous devez retrouver la mention « obtenue à partir de distillation ». Les ingrédients sont : eau florale, parfois un conservateur. C’est tout !!
Une belle eau florale, c’est celle qui aura été distillée avec le respect de la plante, à la bonne température, la bonne durée. A l’odeur, (et avec un peu d’habitude), on peut faire la différence !
Les eaux florales, comment bien les choisir ?

L’eau florale- sans conservateur- peut même être bue. Là, on va vers l’hydrolathérapie. Il existe un bon bouquin synthétique sur le sujet, d’ailleurs : HYDROLATHERAPIE, de Lydia Bosson
Pour trouver des distillateurs de qualité, vous pouvez regarder du côté du syndicat des simples. Ce sont souvent des distillateurs de montagnes, loin des pollutions automobiles. Leur site internetLa contrainte est d’éplucher qui fait quoi. Dans la Drôme, on retrouve beaucoup de distillateurs de qualité, au vue de la nature prolifique ! En plus, miser sur des distillateurs qui travaillent à proximité des plantations permet de garder une eau florale de belle qualité. 

A ce sujet, j'aimerai faire un zoom sur une belle entreprise d'min coin (le Nôôôrd) : la Cueillette Nomade. Fanny,
gérante, propose des ballades et fabrication de produits cosmétiques l'été. Elle cultive et cueille ses propres plantes pour les transformer en tisane, sirop, confitures. De ce fait, elle distille aussi ses plantes et propose quelques eaux florales de super qualité. J'ai testé, j'adore ! Ses hydrolats sont sans conservateur. J'ai rarement senti des hydrolats aussi "vrais" : la lavande a une vraie touche lavande ! On retrouve pleinement les odeur des plantes. "Ils sont fait avec amour", me dit-elle ! et ça se sent : ) 
Les eaux florales, comment bien les choisir ?

Comment utiliser les eaux florales ? 
- En lotion "tonique" avec un coton (ou lingette à laver), pour nettoyer le visage le soir,
- En réalisant un démaquillant bi-phasé (50% eau, 50% huile), 
- A les ajoutant dans un lait, une crème faite maison (quelques idées ICI, ICI, ou ICI...).
- En interne : en les buvant, après avoir vérifié que vous avez bien un flacon d'eau florale (et pas de l'eau aromatisée aux parabènes...), sans conservateur, avec souvent la mention "usage alimentaire".

Voici quelques eaux florales et leurs bienfaits* : 

  • Belle odeurs, assez accessibles (ou souvent appréciées par le plus grand nombre) : fleur d'oranger, cassis, géranium, rose, menthe
  • Peau sèche : rose de Damas, tilleul, fleur d'oranger
  • Peau grasse : lavande, hamamélis, romarin AVB
  • Joli teint : fleur d'oranger, menthe poivrée
  • Peau mature : sauge, rose
  • Peau couperoséehamamélis, hélichryse italienne, bleuet, cyprès
  • Peau sensible, qui gratouille : camomille romaine, 
  • Peau abîmée, acnéiqueachillée millefeuille, carotte sauvage

*Sources : Mon cerveau ; )L'hydrolathérapie de Lydia Bosson, Fiches techniques Aroma-zone

Les eaux florales, comment bien les choisir ?

quelques trésors de Fanny, Cueillette Nomade



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Sophieaunaturel 4265 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte