Magazine Bons plans

Pour Noël 2014, Guerlain collabore avec Macon&Lesquoy pour une série limitée de son parfum La Petite Robe Noire !

Par Thierry Piguet

Les séries limitéesGuerlain a voulut magnifier son  parfum féminin La Petite Robe Noire et a vu les choses en grand. Sauf pour le nombre d’exemplaires disponibles qui lui est fixé à … 40. Mais pour le reste on frôle le sublime car c’est Baccarat qui souffle le flacon de cristal et Macon&Lesquoy, maison de broderie qui a été invitée à sublimer cette Petite Robe Noire. Le nom de ce parfum est une rêverie de poésie à lui tout seul et rien ne pouvait mieux l’habiller qu’une cannetille, un savoir faire d’exception né au XVIIème siècle.
Cet art de broder des fils de métal montés en spirales sur une structure en feutre nécessite plus de dix ans d’apprentissage. Vous n’attendrez pas 10 ans pour obtenir ce flacon exceptionnel, car ceux ci seront disponibles pour Noel 2014. Par contre son prix nécessitera d’y consacrer une bonne partie, voire toutes ses économies.

Parfum Guerlain et broderies Macon&Lesquoy

Crédit photo : Macon&Lesquoy x Guerlain

Dans la plus pure tradition de la technique de la cannetille mais avec une approche et un style résolument contemporain, Macon&Lesquoy à réalisé une parure de fleurs féériques, entièrement brodée à la main. Les pétales rosés et argentés s’épanouissent en 3 dimensions, innovation de l’atelier de broderie dirigé par Macon&Lesquoy. Ultime raffinement, le précieux bouquet est retenu au col du flacon par un ruban de velours noir. On y retrouve toute l’audace et de l’élégance qui caractérise La Petite Robe Noire,  une sublime robe longue cousue de notes florales fraîches et surpiquée de notes boisées ultra raffinées.

Parfum Guerlain et broderies Macon&Lesquoy

Crédit photo : Macon&Lesquoy x Guerlain

Impossible de ne pas laisser s’exprimer ce sillage glamour. La fragrance s’envole sur une framboise séduisante et pleine de peps, associée à la fraîcheur de la bergamote. Le cœur rend hommage à la rose, essence et absolue, sublimée dans des effluves féminins et délicats. En fond, le sillage boisé s’intensifie sur un air chypré. Le patchouli, si racé, s’impose, accompagné de mousse, de vétiver et de fève tonka.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Thierry Piguet 875 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte