Magazine Football

Euro 2016 : l’Angleterre, la belle surprise !

Publié le 09 septembre 2014 par Yannc83
Roy-Hodgson

La Suisse et l’Angleterre, deux des principales équipe du groupe E des éliminatoires du championnat d’Europe 2016, s’affrontaient dès la première journée ce lundi soir à Bâle. L’Angleterre, en pleine reconstruction, a rassuré ses supporters en Suisse où elle s’est imposée devant les joueurs du nouveau sélectionneur de la Nati, Vladimir Petkovic (0-2). Les deux buts du match ont été inscrits par Danny Welbeck, la nouvelle recrue d’Arsenal, alignée en pointe en l’absence de Daniel Sturridge.

Les Three Lions peuvent avoir le sourire au lendemain de leur beau succès en Suisse (2-0) pour leur entrée dans les éliminatoires de l’Euro 2016. L’équipe de Roy Hodgson en pleine reconstruction après les départs définitifs des Gerrard et autres Lampard, n’avait pourtant pas rassurée lors de son match amical face à la Norvège la semaine dernière en dépit d’un succès (1-0). Mais cette fois, Alan Shearer n’a pas dû s’endormir du haut de sa cabine de commentateur pour la BBC. De quoi redonner de l’espoir aux supporters locaux qui restaient sur l’échec de leur équipe dès le premier tour de la Coupe du Monde au Brésil.

Merci Welbeck !

Dès le début de la rencontre, les joueurs de Roy Hodgson ont pris la rencontre à bras le corps. Avec une composition d’équipe en 4-4-3, dans laquelle le jeune Raheem Sterling a tenu un rôle important (une passe décisive à Welbeck), les Anglais ont séduit. Surtout le nouvel attaquant des Gunners aligné en pointe à la place de Sturridge. Sur deux contres rondement menés, l’ancien buteur des Red Devils est allé crucifier la Suisse (58eme et 90eme +4). Mais avant, il a fallu un bon Joe Hart pour maintenir la cage inviolée. D’ailleurs, sans les belles parades du Citizen, le score de cette rencontre aurait pu être tout autre pour les Three Lions.   De quoi, ici, faire taire pour un temps les critiques sur son manque de réalisme. Car l’Angleterre, pour qui le milieu de terrain d’Aston Villa Fabian Delph a connu sa première titularisation, a été plus efficace que son adversaire suisse, qu’elle a donc fini par maîtriser. Encore une fois. Cela fait neuf matches que cela dure…

← Previous Story La Predator Mania d’Adidas est de retour !

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Yannc83 110265 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines