Magazine Conso

Le Café des Abattoirs, temple de la viande

Publié le 09 septembre 2014 par Pascal Iakovou @luxsure

La célèbre famille Rostang a ouvert l’an dernier un comptoir de viandes près de la place du Marché Saint Honoré. Un lieu où l’on mange divinement bien dans une ambiance bistrot chic.

Café des Abattoirs / Rostang

Café des Abattoirs / Rostang

Fresque en cuir aux murs et tables en bois brut, la déco du Café des Abattoirs est à la fois moderne et cosy. On s’installe face aux cuisines qui sont à moitié ouvertes. Ici, pas de carte mais 3 formules dans lesquelles sont proposés hors d’œuvres de saison pour toute la table, une viande et fromage ou dessert au choix. Chaque viande est servie dans un poêlon en fonte, afin que les morceaux découpés puissent être partagés.
La carte / Copyright JulienTissot

La carte / Copyright JulienTissot

Les Hors d’œuvre de saison sont à partager et font la part belle à la tradition : velouté du jour, tarte à l’oignon, terrine maison ou encore salade de roquette et oreilles de cochon… Le pain façon ficelle est signé Jean Luc Poujauran. Les entrées du jour sont réussies : bâtonnets de mozzarella ou crevettes au guacamole. De notre place, on peut voir les hommes en cuisine. C’est un joli ballet. Le repas prend des allures de pièce de théâtre et l’on regarde sa pièce de viande sortir avec beaucoup de gourmandise.
Les cuisines / Copyright Julien Tissot

Les cuisines / Copyright Julien Tissot

En plat, je choisis le bœuf Black Angus d’Ecosse au goût délicatement persillé,  en bavette grillé au four. Je ne regrette pas mon choix. La cuisson est juste. A côté de moi, deux solides gaillards choisissent le « Tomawak », une énorme côte de bœuf à la carte ce jour là.
La bavette selon le Café des Abattoirs / Copyright Julien Tissot

La bavette selon le Café des Abattoirs / Copyright Julien Tissot

Pour accompagner, Caroline & Sophie Rostang ont également cuisiné leurs propres sauces Maison, afin d’offrir des condiments originaux et riches en goût : Moutarde, réalisée à partir de farine de moutarde, vin blanc, vinaigre et miel macérés ; BBQ à la tomate, vinaigre, lard fumé et jus de viande ; Tomato Raifort, où tomates acidulées s’allient à la puissance du Raifort ; Estragon, avec mayonnaise, moutarde et estragon blanchi puis haché, relevé par du vinaigre, du vin blanc et des échalotes. Une bonne idée !
Les sauces maison du Café des Abattoirs / DR

Les sauces maison du Café des Abattoirs / DR

A goûter avec les frites fraiches de Suzy, taillées et séchées une à une, cuites en deux bains pour obtenir cette texture croustillante et très moelleuse. Le petit pot de crème au chocolat, l’indétrônable de Michel Rostang, accompagné d’un muffin banane régressif à souhait mais délicieux.
Le dessert / Copyright Julien Tissot

Le dessert / Copyright Julien Tissot

A coup sûr, le Café des Abattoirs est une brasserie solide. Une adresse sûre. Les viandards ont trouvé leur repaire !

Le Café des Abattoirs
10 rue Gomboust
75001 Paris
Ouvert 7 jours sur 7.
01 76 21 77 60
Formules à 32, 38 et 45 €
www.cafedesabattoirs.com


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pascal Iakovou 72539 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines