Magazine Médias

Je m'interroge... Et parfois, je m'énerve ! Anne, Valérie, moi et les autres...

Publié le 09 septembre 2014 par Hizine2t @HizineMag
Je m'interroge... Et parfois, je m'énerve ! Anne, Valérie, moi et les autres...Question : Dignity or not dignity ?
Soyons clairs. je ne lirai pas le livre de Valérie Trierweller. 
Non pas que je sois choquée, mais simplement, que ça ne m'intéresse pas. D'autant que nos médias chéris, ont eu le chic, de nous dégueuler quelques passages, assez significatifs, pour en cerner le contenu. 
Et, voilà le bal des hypocrites, de se délecter de critiques assassines à tout-va !
Et, tout le monde d'y aller de sa petite morale, bien pensante, sur ce récit autobiographique, d'une femme, blessée par un Chef d'Etat, qui n'a pas besoin de ça.
Comme le dit, si bien, Bourvil  :"On a beau être des gens bien élevés, on y prend goût !"
Certes, le livre semble être à charge, mais de là, à condamner l'auteure, en la qualifiant de tous les noms. Non. 
C'est ainsi, que le terme fatidique de "dignité" a été prononcé à outrance, à l'encontre de cette chère Valérie, qui en a manqué. Après tout, jusque là, les premières Dames de la République, non moins bafouées, avaient la décence de la fermer. Elles, elles étaient dignes !
Sauf que, moi, là, je m'énerve.
J'en ai marre et plus que marre de cette fameuse dignité féminine, contre laquelle on ne doit rien entreprendre, au risque de compromettre une certaine réputation masculine.
Voilà pourquoi, j'affirme et revendique (attention, je vais être vulgaire) emmerder cette dignité.
Au nom de quoi, les femmes, depuis que le monde est monde, doivent s'astreindre à un silence bienséant, lorsqu'elles sont victimes d'agissements, plus ou moins infamants, de la part de ces messieurs ?
Je m'interroge et oui, je m'emporte, car c'est précisément, ce "silence digne", qui entretient  des humiliations, des harcèlements et toutes sortes de maltraitance, à l'égard des femmes, d'ici et d'ailleurs.
Aussi, quelle qu'elle soit, la parole est salvatrice, car c'est grâce à elle, que l'action est possible. 
J'encourage donc, toutes les femmes et tout être en souffrance, à l'ouvrir grande, pour que cesse une Omerta toxique et qu'enfin, chacun prenne ses responsabilités. Avec Dignité.
Quant à M. Hollande... Pffff... Les mots me manquent...
Réponse et réaction bienvenues, sur Twitter.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Hizine2t 15553 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines