Magazine High tech

Le slow internet arrive chez vous

Publié le 09 septembre 2014 par Pwrlovers @pwrlovers

Qui voudrait d’un ordinateur qui ne sait faire qu’une chose : afficher obstinément une image fixe, ou éventuellement une petite animation de quelques secondes – juste une grosse tablette, sans même les applis qui vont habituellement de pair avec ces engins ? Et malgré tout, c’est bien un simple projet d’écrin numérique qui vient d’être financé sur Kickstarter à hauteur de 30 fois la somme escomptée au départ, pour un total de près de 800 000 $, excusez du peu !

Pourtant les cadres photos digitaux qui servent à peu près à la même chose sont devenus tellement ringards qu’on ne les voit même plus dans les rayons des magasins. Apparemment, certains consommateurs regrettent que cette veine se soit tarie. Ils réclament le même concept mais dans une version grand format et haut de gamme afin d’afficher des oeuvres d’art sur les murs des appartements.

EO1 est un véritable écrin numérique destiné à mettre en valeur les oeuvres d'art des artistes de la génération internet.

L’EO1 est un véritable écrin numérique à basse consommation destiné à mettre en valeur les oeuvres d’art des artistes de la génération internet.

Les concepteurs de Electric Objects partent du principe qu’il y a plus d’oeuvres sur Internet que dans tous les musées de la terre, sans qu’il existe un véritable objet destiné à les mettre en valeur. Nous regardons ces images sur les écrans plus ou moins adaptés de nos téléphones ou de nos tablettes, entre deux tweets et trois courriels de travail – pas terrible pour savourer lentement les qualités d’un travail d’artiste.

Pour créer l’environnement ad hoc, un nouvel ordinateur est peut être nécessaire, sans clavier, sans souris, sans rien pour nous distraire. L’écran du EO1 est entouré d’un cadre métallisé et il est le plus mat possible, pour se faire oublier au milieu d’affiches et de tableaux, et conçu pour être accroché au mur de façon élégante. Il se connecte simplement à un réseau WiFi et consomme peu d’électricité (pas plus qu’une ampoule 35 W, selon ses concepteurs). La luminosité baisse automatiquement dès que possible (dans la pénombre ou après l’heure de couvre-feu programmée).

La société propose des oeuvres optimisée pour le format : le même que celui d’une télévision HD mais en vertical. Elle fait même travailler des artistes et des développeurs qui proposent leur travail sur leur site web, et noue des partenariats avec des banques d’images. Il suffit d’en choisir une sur un appli iPhone et de l’afficher sur l’écran.

Alors selon vous : indispensable ou complètement inutile ?

Remonter à la source :

Electric Objects: A Computer Made for Art


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pwrlovers 1531 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog