Magazine

Dons, donations, pourboires, aides… oui, mais responsable.

Publié le 31 mars 2008 par Himalco

A ce niveau là rien n'est obligatoire (ou presque) mais il convient de nuancer. En plus du travail, vous avez apprécié une prestation (guide, portage, ...), un service, un bon repas, ... il est d'usage de laisser un pourboire. Voila à peu près ce qui se fait : pour un guide ou un porteur sur plusieurs jours et en fonction du nombre de trekkeurs (entre 500, 2000 roupies) ; au restaurant (entre 20 et 50 roupies) ; pour un service (entre 5 et plus, cela dépend du service rendu et qui le rend) ; pour un chauffeur, s'il vous conduit sur plusieurs journées (100 roupies et plus suivant le nombre de journées). Pour les guides ou porteurs, du matériel (veste, fourrure polaire, pantalon, chaussures,...) pas trop usagé, en fin de trekking, est également apprécié et utile. Mais je le répète, rien n'est obligatoire.

Ne vous improvisez pas docteur sur les sentiers si vous ne l'êtes pas. Donner un médicament qui semble inoffensif sur votre organisme peut ne pas l'être sur des personnes peu habituées. Et s'il faut vraiment donner pour vous sentir mieux, donnez un placebo, il n'y a aucun risque. Evitez absolument de donner des sucreries aux gamins, le coût de soins chez le dentiste est élevé et ils ne sont pas encore installés dans tous les villages. Evitez aussi de donner des crayons ou des cahiers sans aucune contrepartie car cela devient vite un dû ou une obligation.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Himalco 43 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte