Magazine France

Valls se rétrécit pour convaincre

Publié le 17 septembre 2014 par Juan

Valls se rétrécit pour convaincre

Source: les Décodeurs

Sans surprise, il a eu la confiance des députés, une majorité qui se rétrécie à vue d'oeil, de mois en mois. Les 11 abstentionnistes d'avril ont été rejoints par une vingtaine d'autres.


1. Cette abstention était insuffisante pour faire basculer la majorité dans la minorité. La liste des 31 frondeurs socialistes est intéressante.
Sans surprise, ils n'ont pas osé "contre".
Thomas Thevenoud, ex-star médiatique de ces derniers jours,  n'a pas pris part au vote.
Députés socialistes abstentionnistes:
  • Pouria Amirshahi
  • Serge Bardy
  • Laurent Baumel
  • Marie-Françoise Bechtel
  • Jean-Pierre Blazy
  • Kheira Bouziane-Laroussi
  • Fanélie Carrey-Conte
  • Nathalie Chabanne
  • Dominique Chauvel
  • Pascal Cherki
  • Jean-Pierre Dufau
  • Anne-Lise Dufour-Tonini
  • Henri Emmanuelli
  • Hervé Féron
  • Jean-Marc Germain
  • Daniel Goldberg
  • Edith Gueugneau
  • Mathieu Hanotin
  • Christian Hutin
  • François Lamy
  • Jean-Luc Laurent
  • Christophe Léonard
  • Kléber Mesquida
  • Philippe Noguès
  • Christian Paul
  • Michel Pouzol
  • Denys Robiliard
  • Barbara Romagnan
  • Gérard Sebaoun
  • Suzanne Tallard
  • Michel Vergnier

3. Si la totalité des élus du Front de gauche (sauf un) ont voté contre, et les trois élus du MRC se sont abstenus, l'attitude des écologistes a été surprenante: 17 sur 18 se sont abstenus On les croyait plus fermes dans la vindicte. Seule Isabelle Attard a assumé son opposition totale.

  • Laurence Abeille
  • Éric Alauzet
  • Brigitte Allain
  • Danielle Auroi
  • Denis Baupin
  • Michèle Bonneton
  • Christophe Cavard
  • Sergio Coronado
  • Cécile Duflot
  • François-Michel Lambert
  • Noël Mamère
  • Véronique Massonneau
  • Paul Molac
  • Barbara Pompili
  • Jean-Louis Roumégas
  • François de Rugy
  • Eva Sas
3. Tous ceux là ont encore l'occasion d'ajuster leurs actes au niveau de leur critique contre la politique du gouvernement, quand il sera temps, bientôt, de voter les budgets.
4. Si Manuel Valls avait osé servir à la représentation nationale l'exact même discours que celui tenu devant le MEDEF fin août, il n'aurait sans doute pas obtenu le même score, par ailleurs pitoyable. Valls a été aidé quelques heures avant par Pierre Gattaz lui-même, comme si les deux s'étaient concertés: le patron du MEDEF venait de lâcher ses propositions ultra-libérales pour créer 1 million d'emplois en France: suppression de 2 jours fériés, suppression du SMIC et de la durée hebdomadaire du travail, légalisation générale du travail le dimanche, etc. Bref, Gattaz permettait à Valls de paraître gauchiste au moins le temps d'une après-midi à l'Assemblée.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Juan 53493 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte