Magazine France

17 députés socialistes comptent voter pour la modification de la constitution

Publié le 22 mai 2008 par Nicolas J
Dix-sept députés socialistes s’apprêtent à voter pour la réforme de la constitution (C’est Dagrouik qui me prévient, par mail, ce n’est pas encore sur son blog, mais ça ne devrait pas tarder). Je vais donner leurs noms.
Patricia Adam, députée du Finistère; Patrick Bloche, député de Paris; Jean-Christophe Cambadélis, député de Paris; Christophe Caresche, député de Paris; René Dosière, député de l'Aisne; Paul Giacobbi, député de Haute-Corse; Guillaume Garot, député de la Mayenne; Jean-Patrick Gille, député d'Indre-et-Loire; Gaëtan Gorce, député de la Nièvre; Danièle Hoffman-Rispal, députée de Paris; Jean-Marie Le Guen, député de Paris; Armand Jung, député du Bas-Rhin; Sandrine Mazetier, députée de Paris; Didier Migaud, député de l'Isère; Dominique Raimbourg, député de Loire-Atlantique; Jean-Jacques Urvoas, député du Finistère; Manuel Valls, député de l'Essonne.
Christophe Caresche, Paul Giacobbi, Armand Jung et Manuel Valls avaient déjà voté pour le minitraité européen. A l’époque (ce n’est pas si vieux !), j’avais intitulé mon billet : « Des traitres ? ». Il va falloir que je trouve autre chose. Par exemple, un mot qui rime avec « Léopard » et qui commence par un « s ».
C’est dommage, j’aimais bien Didier Migaud. Son adhésion a-t-il un rapport avec le fait qu’il soit Président de la Commission des Finances. D’un autre côté, il y Manuel Valls. Là, ça ne m’étonne pas.
Mesdames les Députées, Messieurs les Députées,
Petit 1 : quand on est dans l’opposition, on s’oppose.
Petit 2 : quand on est membre d’un Parti Politique et minoritaire au sein de celui-ci, sur ce genre de sujet, on ferme sa gueule et le jour du vote, on va au bistro si on ne veut pas voter comme les copains.
Petit 3 : quand il y a une négociation (tout le monde en parle dans le poste), on ne dit pas oui avant son début. Autant dire aux copains « allez vous faire voir, ce que vous voulez négocier on en a rien à battre ». Le Gouvernement peut maintenant compter les voix. Belle collaboration !
Petit 4 : quand un texte ne contient presqu’aucune avancée significative, on ne se prononce pas en sa faveur.
Grosses bises
Nicolas

Dans ce texte, il y a des trucs intéressants d'autre loufoques. Regardons un peu le projet de loi…

Rien que l’article 1 du projet est à plier de rire puisqu’il permet de reconnaître les « partis et groupements politiques qui n’ont pas déclaré soutenir le Gouvernement ». Ben alors, que font les partis qui soutiennent certaines lois et en rejettent d’autres ? Oups… Je vais finir Bayrouiste.
Article 2 : pas plus de deux mandats consécutifs pour un Président ? Quel intérêt ? Si on trouve un type compétent, on est obligés de le jeter au bout de 10 ans… Et le cumul des mandats ?
Article 3 : le nombre de ministres et de secrétaires d’état est fixé par une loi organique. Outre le fait qu’un gouvernement pourra facilement changer cette loi, quel est l’intérêt de limiter le nombre de secrétaire d’état. Si un gouvernement priorise la défense de la charcuterie, il est juste qu’il mette un secrétaire d’état au jambon, un au pâté, un aux rillettes, un au saucisson sec, …Chacun ses méthodes de travail !
Article 4 : c’est celui qui limite le pouvoir de nomination du Président. Pourquoi pas ? Encore que… Est-ce bien du ressort de la constitution ? Pour reprendre ce que disais à peu près mon illustre troll Didier Goux dans un commentaire quelque part : c’est pas bientôt fini de modifier tout le temps notre constitution qui ne nous a rien fait de mal ?
Article 5 : il est trop long, je ne lis pas.
Article 6 : est-ce bien une priorité national de modifier les modalités d’exercice du droit de grâce octroyé au président ? Ca va surement augmenter le pouvoir d’achat
Article 7 : c’est celui qui permet au Chef d’Etat de causer devant les Assemblées. C’est l’article dont on parle le plus, je ne sais pas pourquoi. Pour ma part, je m’en fous, mais je ne vois pas en quoi ça va renforcer le pouvoir du Parlement !
Remarque, l’autre jour, on avait bien le Président de la République qui s’intéressait au RER A et voulait le sauver personnellement.
Article 8 : j’y comprends rien. Il faut dire que je regarde directement le texte de loi initial.
N.B. : Je rappelle d’ailleurs que je parle du projet initial, voulu par le Gouvernement et Nicolas Sarkozy, pas le texte dans son état actuel, déjà amendé. J’ai la flemme de compiler tout.
Article 9 : il permet aux Français de l’Etranger de voter ici.
A la limite pourquoi pas ?
Mais je suis contre. Je vais en faire un billet, mais ailleurs.
Bon ! Admettons qu’on leur réserve des « circonscriptions spéciales » : il va falloir redécouper les nôtres, ça va nous faire encore un beau bordel. Tiens ! Peut-être que les circonscriptions de nos socialos votant le texte sont-elles en danger ?

Bon ! Il y a 34 articles. Je ne vais pas tous vous les refiler. D’ailleurs, je ne les lis pas, j’ai élu un député pour ça. On appelle ça de la démocratie représentative : « vas-y mon coco, j’ai voté pour toi, je te fais confiance ».
Remarque ! Si j’avais voté pour un des députés cités en début de note, je me sentirais trahi.
Les quelques autres articles que j’ai lus sont du même tonneau et me laissent sur ma soif.
Par exemple, il y en a qui partent d’un bon sentiment. Tiens ! Le 13 prévoit que quand l’intervention de nos soldats à l’étranger dépasse 6 mois, le Parlement est consulté. C’est bien, mais pourquoi six mois ! Je conçois que dans le domaine une décision rapide est nécessaire… mais attendre six mois pour vérifier que les représentants du peuple sont d’accord c’est grotesque. Autant ne rien demander…
Enfin, mon collègue O16o avait déjà fait un excellent travail sur le sujet (plusieurs billets à lire : au boulot !). Bon. On peut toujours discuter.Mais franchement, les 17, est-ce qu'un tel texte mérite un vote contraire à l'intéret majoritaire de son propre camp ?

(
photo)

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Nicolas J 58 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte