Magazine Société

Enquête sur la littérature sentimentale - 2

Publié le 21 septembre 2014 par Podcastjournal @Podcast_Journal
Bruno Péquignot, Directeur adjoint du Département des Sciences de l'homme et de la société du CNRS, également professeur à l'université de Franche-Comté, s’est intéressé justement à cet engouement d’un point de vue sociologique en France à travers les maisons d'éditions Harlequin et Duo. Pour lui, "si le lectorat du roman sentimental reste majoritairement féminin", son enquête montre également que "20 à 25 % d’hommes constituent également son lectorat", soit un lecteur sur quatre!

Les lectrices sont en moyenne âgées d’une vingtaine d’années et toutes les CSP sont représentées. Si en France, les lecteurs issus de milieux populaires prédominent encore mais tendent à diminuer fortement, ceci est loin d’être le cas pour les pays anglophones. Contrairement aux apparences, les lectrices ne sont pas des ménagères de plus de cinquante ans vivant seules et caressant le rêve de rencontrer le grand amour, ni des midinettes rêvant du prince charmant, mais bien des femmes installées, dynamiques, souvent cadres et mariées! Les clichés ont fait leur temps.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Podcastjournal 108031 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazine