Magazine France

David Rachline, ce jeune facho gérant Fréjus qu’on aurait tort de sous-estimer… #FN #antifa

Publié le 21 septembre 2014 par Gédécé @lesechogaucho

Capture

Les premiers pas hésitants de ses maires montrent que le parti d’extrême droite manque de cadres compétents. Au point que la patronne du FN rêve d’Elysée… en 2022. (source)

je m’étonne franchement de ce que ce titre du Nouvel Obs, probablement partagé par d’autres, n’ait pas entraîné l’un de ces phénomènes viraux d’ironie générale dont twitter a le secret….

Mais il ne faudrait pas se laisser abuser par une certaine image donnée par les médias (à laquelle je suis le premier à m’associer, tant cela me fait plaisir de les discréditer)  d’un Front National dont les cadres, à l’instar du Maire de Hayange, seraient de sombres crétins. Certes, il y en a, et plus d’un. Mais je voudrais attirer l’attention sur l’une de ces exceptions qui confirme la règle : David Rachline, le (jeune : 27 ans) maire de Fréjus, qui a été choisi pour représenter son parti aux sénatoriales dans le Var, assemblée où aucun responsable FN n’a jamais été élu jusqu’à présent. Il n’appartient plus à présent qu’aux grands électeurs divers droite qui voteront pour désigner leur futur sénateur varois que cela ne se produise pas. Et j’aimerais bien si j’en avais le pouvoir alerter l’attention de ces élus sur la personnalité apparemment débonnaire de celui qui tente en ce moment de les séduire…

Le lieu et la personne sont assez symboliques pour nécessiter d’être soulignés factuellement. La fédération FN du département du Var est en effet la plus importante de France, et le maire de Fréjus est tombé dans la politique tout petit, au point de suivre les débats de l’assemblée nationale dès 15 ans.

"Pendant qu’un certain nombre de mes amis jouaient au foot ou à la console, je regardais les débats de l’Assemblée nationale à la télévision",

Il est donc rôdé aux débats d’idées et aux joutes verbales. Ceci écrit, malgré son apparence bonhomme et affable, ce qui le rend d’autant plus dangereux, chassez le naturel, il revient au galop… Je n’oublie pas en effet qu’ à peine élu, l’une de ses premières décisions a été de baisser les subventions de certaines associations considérées comme politiquement hostiles…. Et après cela, ces gens seront les premiers à revendiquer (pour eux seuls ?)  la possibilité de la liberté d’expression… Ben tiens. Depuis son élection,  on peut citer ensuite pêle-mêle la disparition du drapeau européen du fronton de la mairie ou l’ interdiction d’un journaliste de l’Express à une conférence de presse parce que ledit journal avait commis le crime de lèse-majesté d’avoir rappelé des éléments gênants de son passé. IL est vrai qu’ils faisaient un peu tache dans l’image ripolinisée qu’il tente à présent de se donner pour satisfaire ses ambitions de pouvoir. Parmi ceux-ci,  son soutien aux mesures de préférence nationale, sa défense de la gestion de Vitrolles par les Mégret, malgré le nombre de casseroles judiciaires accumulées, et quand bien même Madame a été condamnée pour "discrimination" et "incitation à la discrimination",  son ancienne appartenance au mouvement du social-nationaliste Alain Soral, sa collaboration à un livre d’entretiens de "jeunes nationalistes", sorti en 2008, ou cette vieille photo de lui posant avec un responsable de la Phalange espagnole, un parti fasciste fondé par un ancien dictateur espagnol  :

Capture
"j’ai toujours fait entrer tous les journalistes à mes points presse. A l’avenir, je ne ferai plus de tri." Promesse d’ivrogne ? Plus récemment, il a pourtant fait ¹ refouler une  journaliste de Médiapart de l’université d’été des jeunes du FN. Ce qui rend  un peu plus plausible malgré la dangerosité de cette candidature pour nos institutions  le fait qu’il risquerait d’être  propulsé à un poste de sénateur à la fin du mois, c’est qu‘il peut compter sur un contexte politique local particulièrement dégradé, dans lequel ses concurrents sont sérieusement décrédibilisés en termes de moralité… Ainsi, l’un de ses principaux concurrents,  à l’UMP, Georges Ginesta,  est accusé par Le Canard enchaîné d’avoir fait passer sa villa à 2,5 millions d’euros pour sa permanence parlementaire, empochant ainsi 6 278 euros bruts par mois au titre de l’indemnité représentative de frais de mandat grâce à cette manœuvre. Dimanche 28 septembre, 2 193 grands électeurs varois participeront au scrutin." j’espère de tout cœur que les humanistes de France, quels que soient leurs opinions politiques, n’auront pas à se réveiller dans quelques jours avec l’image de ce sombre individu au Sénat, lui qui présente si bien sur lui que des gens bien crédules ont voté pour lui aux dernières municipales…  Qu’on éloigne de moi cette impétueuse envie de cracher par terre. Nota-bene : au cas où des détracteurs viendraient à me reprocher la qualification de fasciste à propos de Monsieur Rachline telle que contenue dans le titre de ce bilet, voici la définition sur laquelle je me repose pour le justifier : Le fascisme est un système politique qui associe populisme et nationalisme4, ainsi qu’une virulente critique du libéralisme5,6 au nom d’un idéal collectif suprême, à la fois révolutionnaire et conservateur. En outre, son admiration pour Soral, qui se qualifie lui-même de national socialiste sufffira à répondre aux plus récalcitrants.

¹  … "et si ce n’est lui, c’est donc son frère"….


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Gédécé 133967 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte