Magazine Assurances

L’embaumement, d’hier à aujourd’hui

Publié le 22 septembre 2014 par Daniel Leprecheur

L’embaumement est le processus consistant à conserver un cadavre, généralement de sorte à ce qu’il puisse être vu de manière la plus convenable possible lors de la cérémonie des funérailles.

embaumement
embaumement

La première étape dans le procédé d’embaumement est chirurgical, dans lequel les fluides corporels sont supprimés et sont remplacés par des solutions chimiques à base de formaldéhyde. La deuxième étape est cosmétique, dans lequel le corps subit une petite cure de jeunesse avec le coiffage des cheveux, le maquillage etc…

Préparer le corps pour l’embaumement

Après l’embaumement « chirurgicale » la partie « cosmétiques » peut alors commencer, le corps est lavé dans une solution désinfectante et les différentes parties du corps sont massées et manipulées pour soulager la rigidité cadavérique (raidissement des articulations et des muscles). Tout le poil du visage est rasé, à moins que la personne défunte ait pour habitude de porter la barbe lors de son vivant.

Généralement, lorsque l’embaumement ne se produit pas durant quelques jours suivant la mort d’une personne, son corps commence à se décomposer. Pour assurer que cela ne se produise pas, des produits de conservations chimiques seront utilisés afin que le corps du défunt puisse apparaitre à son avantage lors d’un enterrement à cercueil ouvert.
L’Égypte et l’embaumement

Le processus d’embaumement a une très longue histoire qui remonte au processus de momification égyptienne. Bien que leurs techniques étaient assez différentes de celles utilisées aujourd’hui, mais l’effet et le but est le même ; préserver le corps du défunt après la mort.

Dans le cas des Égyptiens, leur croyance était que l’esprit serait amené à « revenir dans le corps » après la mort, voilà pourquoi il était impensable de ne pas laisser un corps en bon état. Pour conserver les cadavres, ils couvraient les organes dans un produit chimique de séchage appelé « natron », puis les enveloppaient dans des draps de lin.

Aujourd’hui, l’embaumement se fait par injection de produits chimiques directement dans le sang pour préserver l’aspect du cadavre. Les produits chimiques les plus couramment utilisés pour l’embaumement sont le formaldéhyde et l’éthanol. Une combinaison de ces deux produits est suffisante pour maintenir le corps pendant une courte période; pour le maintenir en bon état pour une période plus longue, vous pouvez utiliser une solution presque entièrement composée de formaldéhyde.

« L’embaumement moderne »

L’embaumement moderne, ou la thanatopraxie, a vu le jour au cours de la guerre de Sécession, dans laquelle de nombreux soldats furent morts au combat, loin de leurs familles. Les familles voulaient un enterrement où les cercueils seraient ouverts pour que leurs proches puissent les voir une dernière fois et aussi puisse les reconnaitre. C’est ainsi que des nouvelles techniques de conservation ont été approuvées ; cela afin que le corps soit le plus ressemblant et présentable possible pour le jour des funérailles.

Les étapes d’embaumement

-Il y a plusieurs étapes dans l’embaumement moderne-

Tout d’abord, le liquide d’embaumement est injecté directement dans les vaisseaux sanguins du défunt, et poussé à travers le corps à l’aide d’une sorte de pompe mécanique. Ensuite, les organes internes sont remplis d’un fluide d’embaumement. Les produits chimiques sont ensuite injectées sous la peau chaque fois que nécessaire, suivie d’une surface finale sur les zones blessées embaumement du corps.

L’un des plus célèbres cadavres embaumé, est aujourd’hui leader communiste russe Vladimir Lénine, dont le cadavre embaumé est exposé au mausolée de la Place Rouge à Moscou. Les conservateurs du Mausolée disent que le corps est très bien conservé, et devrait durer pendant au moins cent ans.

Définir les traits du visage

Les yeux sont fermés souvent à l’aide d’une colle pour la peau dédiée à cela et / ou en plastique grâce aux « bouchons oculaires » de forme ovale de couleur chair qui sont posés et fixés sur l’œil et la paupière.

La bouche est fermée, et la mâchoire inférieure est fixée par couture. Si la mâchoire est cousue, la de fil de suture est enfilée à travers la mâchoire inférieure au-dessous de la gencive.
Le visage est massé régulièrement pour assurer qu’il reste détendu. Ensuite viennent s’ajouter à cela maquillage, coiffure, redéfinition de la barbe etc…

La thanatopraxie, un métier de l’ombre

Le thanatopracteur pratique donc des soins d’hygiène et de conservation sur les personnes défuntes, ils sont un peu plus de 400 hommes et femmes en France à pratiquer ce métier.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Daniel Leprecheur 2253 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine