Magazine

Aldnoah Zero

Publié le 22 septembre 2014 par Kuroohana @HanaBorderland

ald1.jpgAnnée : 2014

Genre : Action, Science Fiction, Mecha 

Épisodes: 12

Synopsis : En 1972, les astronautes d'Apollo 17 découvrent sur la Lune un portail doté de l'énergie Aldnoah, une entité ancestrale. Ce portail mène vers la planète Mars et permet alors à de nombreux humains de coloniser la planète.

En 1999, les colons forment à présent l'Empire Vers et déclarent la guerre à la Terre, ayant épuisé les ressources de leur propre planète. Mais les conflits entraînent la destruction d'une partie de la Lune et du portail y résidant. Cette catastrophe fut appelée Heaven's Fall et mit temporairement fin à la guerre entre les Martiens et les Terriens.

Des années plus tard, la Princesse Asseylum Vers Allusia, héritière de l'Empire Vers se rend sur Terre en signe de paix. Kaizuka Inaho est un adolescent terrien réserviste militaire. Slaine Troyard est un habitant de Mars étant très attaché à la Princesse.

ald5.jpg

Mon avis : Encore une anime que je n'avais pas prévu de voir. Je me félicite grandement de m'être ravisé (regardez la note, elle parle d'elle même).

J'ai débuté l'épisode 1 sans a priori, avec juste quelques échos comme quoi "c'était une des meilleures animes de la saison" (ce qui m'a un peu titillé quand même, j'avoue). Ce premier épisode a carrément tenu ses promesses, étant donné que je m'en suis fait trois autres dans la foulée. Mais comme je suis un être humain et qu'à un moment, le sommeil devient vital, j'ai remis la suite à plus tard.

Lorsque j'ai repris, ce fut pour me faire tout le reste d'un coup, jusqu'à l'épisode 12 sorti il y a peu sur Crunchyroll. Je n'ai pas eu le temps de respirer tant l'action était captivante. 

Le personnage principal est Inaho, ce jeune garçon silencieux mais très intelligent, ayant un instinct de pur génie. Je ne pensais pas qu'un personnage si calme et inexpressif pouvait posséder en même temps autant de charisme.

Il est a lui tout seul un si fin stratège que ses missions se terminent à chaque fois par une victoire, malgré la différence de technologie entre les deux camps, favorisant de ce fait le peuple de Mars. Je l'ai vraiment beaucoup aimé, on se demande si on arrivera à entrevoir ses émotions à un moment ou à un autre ou s'il gardera cette coquille qui l'entoure à jamais, comme une barrière protectrice.

ald7.jpg

Le second personnage principal est Slayne. Il est terrien lui aussi, mais par un concours de circonstances s'est retrouvé sur Mars en tant que sous-fifre d'un "Chevalier Orbital", vassal de l'Empereur Vers. Au contraire d'Inaho, Slayne laisse déborder ses émotions comme s'il était lui même un vase se remplissant d'eau. Il est si transparent qu'il en devient démuni face à autrui, son honnêteté devenant alors sa plus grande faiblesse. Sa seule lumière dans ce monde impitoyable est la Princesse, qui l'a sauvé des années plus tôt. J'ai également beaucoup apprécié ce personnage, fidèle à ses convictions et loyal jusqu'au bout, sans pour autant oublier ses objectifs. Ni comment se battre pour les atteindre.

Ce sont ces deux individus que l'on suit d'un bout à l'autre de la série. Ils ne se verront en tout et pour tout qu'une seule fois lors de ces douze épisodes, mais ont pourtant des destinés étroitement liées. Au milieu de ces deux là, il y a cette Princesse, dont l'innocente naïveté sera responsable du conflit entre les deux planètes. 

Le chara design n'est pas nouveau, mais il se dégage une certaine douceur des traits qui mêlée à l'animation parfaite fut responsable de mon émerveillement.

J'ai d'ailleurs un peu pensé à Suisei no Gargantia, de par certains thèmes similaires en plus. Il y a de nombreux autres personnages, pas aussi abordés cela dit. Seuls quelques uns font exception, comme Marito par exemple.

L'anime en elle-même est ensuite un concentré d'action ou se mélange de manière adroite un scénario dans la pure tradition SF. Les méchas appelés ici Cataphracte permettent de nous montrer des scènes de combats dignes des plus grandes animes du genre. La fin quand à elle est abrupte. Logique et émouvante, mais je mentirais si je ne disais pas qu'en plus de la tristesse j'ai aussi ressenti une énorme frustration. Pour finir, Aldnoah Zero est une série que je conseille absolument, et je la considère effectivement comme "une des meilleures de la saison".

"- T'as pas tout vu, c'est un peu culotté de dire ça !

- ... Je suis sure que c'est le cas, d'abord, na."

La suite arrivera en janvier 2015. Keep calm and watch anime.

Ma note : 18/20


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Kuroohana 1134 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog