Magazine France

Petite leçon de syndicalisme des pilotes d’Air France à Manuel Valls sur le dumping social

Publié le 23 septembre 2014 par Gédécé @lesechogaucho

collectifComme tout  bon libéral qui se respecte, notre cher premier Ministre n’aime pas les grèves. Encore moins les grévistes, que ces gens là (les libéraux) ont une fâcheuse tendance à considérer systématiquement comme des crétins, et les français qu’ils prennent  à témoins comme des abrutis.  Cela l’autorise probablement à mentir et à se livrer à une propagande libérale de bas étage digne de BFMTV d ‘Elkabach à qui il veut apparemment ici faire tant plaisir….  :

Manuel Valls : La grève à Air France "n’est pas comprise par les Français"

Il est vrai que j’ai failli faire partie de ces français là… Quand j’ai appris que le projet qui a provoqué cette grève, celui de Transavia, a été suspendu par le directeur d’Air France, je me suis dit comme beaucoup je suppose "voilà qui va calmer le jeu". Il n’y a en effet plus  aucune raison de faire grève… Sauf que.  je tiens à préciser qu’une majorité de français n’ont pas les moyens et l’occasion de prendre l’avion très souvent, et d’une. Cela relativise donc la part de ceux qui sont lésés…  Et de deux, je suis bien content que des professionnels qui eux en ont les moyens se battent pour défendre un droit que ceux qui ne les ont pas doivent abandonner plus rapidement…  Pour le plus grand bonheur des gouvernements successifs et des puissances financières, industrielles et commerciales, comme bien des exemples récents l’ont démontré. C’en est au point que les grèves soient fortement dépréciées, et leur efficacité remise en cause.  A qui profite le crime ?  De plus, j’ai vu hier soir je ne sais plus sur quelle chaîne  l’ intervention d’un représentant du syndicat des pilotes, le SNPL, mis en cause (J’ai retrouvé cette autre vidéo de lui, instructive). Il nous a expliqué que certes, le projet incriminé était suspendu, mais qu’on n’ avait aucune certitude qu’il ne soit pas mis en œuvre aussitôt la grève suspendue. Faut pas les prendre pour des cons. En outre, la motivation principale de cette grève est de veiller à ce que tous les pilotes, qu’ils soient affectés à Air France ou dans l’une de ses filiales à moindre coût perçoivent le même salaire, pour le même nombre d’heures de vol, ce qui est bien sûr loin d’être le cas chez Transavia. J’ai appris à cette occasion que la plupart des compagnies nationales ont ainsi développé des succursales low cost dans lesquelles les salaires sont plus bas de 20 à 30 %…. ou le nombre d’heure de vols plus importantes, ce qui revient au même. Ceci explique cela. Cela s’appelle du dumping social, et c’est surtout contre cela que se battent les pilotes grévistes. Voilà qui est plus noble que ce qu’en présente et laissent penser les médias dominants, non ?   Vous accepteriez la même chose, dans votre propre boîte ? Ceci d’autant plus que la holding qui inclut Air France/KLM a commis un certain nombre d’erreurs de communication assez grossières, comme celle de ne pas consulter les pilotes… On comprend qu’ils soient vénères !  Il me semble enfin que des gens qui font grève non pour eux mêmes mais pour leurs collègues afin qu’ils soient aussi bien payés qu’eux et dans les mêmes conditions, cela s’appelle de la solidarité. Et se montrer solidaire plutôt qu’égoïste et replié sur ses petits intérêts, c’est bien. Total respect. D’ailleurs, il semble qu’ils ont eu raison de se battre jusqu’au bout, au vu des dernières nouvelles… Alors, Monsieur Valls, arrêtez de prendre les français pour des veaux.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Gédécé 134588 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte