Magazine Sport

Les fleurs du mal

Publié le 23 septembre 2014 par Ziril

Quoi de plus beau que cet amour physique et qui semble évanescent, qui résonne au fond de nous et donne des frissons ?  Le Serpent, des Fleurs du Mal, Baudelaire, chanté par Gainsbourg avec les si belles images de Javier Mayoral. Javier, dont nous n’avons plus de nouvelles depuis plus d’un an. Javier où es-tu donc ?


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ziril 16096 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog