Magazine Design et Architecture

Architecture des temples hindouistes

Publié le 25 septembre 2014 par Aelezig

Elle présente une grande variété selon les époques, les matériaux utilisés, les régions et les cultures. Il faut aussi rappeler que de nombreux temples de religion hindoue se trouvent en dehors de l'Inde, soit dans les pays qui ont été dirigés par des souverains de religion hindoue (Cambodge, Indonésie), soit dans les régions avec une forte immigration de population indienne (Afrique de l'Est).

z10 temple de lad khan

Lad Khan

On peut dégager quelques règles générales : un temple hindouiste se compose d'un cœur de sanctuaire, appelé garbha griha dans lequel se trouve la statue ou l'image de la divinité vénérée. Ce sanctuaire est recouvert et protégé par une tour, plus ou moins haute. On entre dans le temple par un porche. On traverse une ou plusieurs salles de prières ou d'assemblées avant d'atteindre le garba griha. Dans certains temples se trouve un couloir dit pradakshina pour permettre le rite de circumambulation autour du garba griha. C'est-à-dire de déambulation dans le sens des aiguilles d'une montre.

Les dimensions d'un temple hindouiste peuvent varier de façon considérable entre un petit sanctuaire de campagne et les temples d'Inde du Sud qui sont de véritables villes.

Histoire 

Les temples hindouistes existent depuis très longtemps, mais de ces temples construits en bois, aucun ne nous est parvenu. Les temples les plus anciens qui nous soient parvenus sont ceux de Sanchi. Ils semblent encore sous l'influence des temples grecs. Il ont été construits autour du IVe siècle. Les temples ultérieurs sont ceux de la région de Aihole au Karnataka, parfois appelée "berceau de l'architecture des temples hindouistes".

z11 temple du rivage

Temple du Rivage

Le temple de Lad Khan présente un porche, et une grande salle, qui abrite le garba griha. Elle est ouverte sur l'extérieur par de grandes baies entre les piliers soutenant le toit. Elle permet ainsi le pradakshina autour du cœur du sanctuaire. Le toit au-dessus du garba griha est surélevé, comme une amorce des futures tours que seront les sikharas ou vimanas. Le temple date du Ve siècle.

Le temple de Durga présente une architecture proche. Mais la salle fait un demi-cercle autour du garba griha comme une abside. Les ouvertures sur l'extérieur entre les piliers sont moins larges mais plus nombreuses. On voit également une amorce de tour au-dessus du garba griha Le temple date du Ve siècle.

En parallèle, dans plusieurs régions de l'Inde, les trois religions présentes en Inde (hindouisme, bouddhisme et jaïnisme) avaient commencé à construire des temples en dur, mais en creusant des grottes pour y dégager des sanctuaires dans une architecture monolithe. La construction la plus élaborée est le Temple de Kailâsanâtha à Ellora construit au VIIIe siècle. Ce n'est plus une grotte mais toute une falaise qui a été excavée pour dégager un temple de 45 m de long, 30 m de large et 33 m de haut.

z12 pancha rathas

Pancha Rathas

À partir du VIIIe siècle, les architectes indiens ont peu à peu abandonné cette architecture et construisent uniquement des temples en pierre sur le sol.

Il existe plusieurs styles, mais certaines caractéristiques sont communes : absence totale d'utilisation de l'arc en plein-cintre, inconnu dans l'architecture indienne ; couvertures et toits réalisés par encorbellement, c'est-à-dire que les briques sont entassées avec un décalage sur le vide, jusqu'à arriver à couvrir l'espace concerné.

Architecture Nagara 

Elle présente deux caractéristiques principales :

  • Le plan est basé sur un carré. Avec un grand nombre d'espaces intérieurs, en cercles et carrés.
  • La tour qui surmonte le sanctuaire est un Sikhara, avec une forme de pain de sucre.

z14 kandariya mahadeva

Kandariya Mahadeva

Le style Nagara est largement diffusé en Inde, plutôt dans le nord. Les premiers temples de style Nagara se trouvent au Karnataka. Un des meilleurs exemples de style Nagara est le Temple de Kandariya Mahadeva, le plus grand temple de l'Ensemble monumental de Khajuraho. C'est aussi le plus abouti et le plus décoré. Il fait partie des sites de l'UNESCO.

Architecture dravidienne

Ces temples sont souvent de très grandes dimensions et constituent de véritables villes avec tous les aménagements nécessaires. Ils présentent cependant quatre caractéristiques principales :

  • Le cœur du sanctuaire, de plan carré, est surmonté d'une tour appelée Vimana en forme de pyramide et d'étages de plus en plus petits.
  • Des salles d'accès au sanctuaire ou Mandapas.
  • Des immenses tours-portails ou Gopurams.
  • Des salles à piliers appelées Chawadis ou Chaultris utilisé à des fins diverses.

z15 lingaraj

Lingaraj

Ces temples contiennent aussi des puits, bassins et réservoirs, tant pour les cérémonies rituelles que pour la vie quotidienne, ainsi que des logements pour les prêtres et des personnes travaillant dans le temple. Les premiers temples dravidiens se trouvent en fait en Inde du Nord, tels que le Teli-ka-Mandir à Gwalior.

Architecture Kalinga

L'architecture de style Kalinga s'est développée dans l'Orissa et le nord de l'Andhra Pradesh. Les temples se composent de trois types de bâtiments (Deulas) :

  • Rekha Deula : bâtiment élevé en forme de pain de sucre, semblable aux sikharas. Il recouvre et protège le cœur du sanctuaire
  • Pidha Deula : bâtiment de plan carré avec une toiture en forme de pyramide, comme les vimanas. Pour des halls ou des salles de service du temple.
  • Khakhara Deula : bâtiment de plan rectangulaire avec une toiture en forme de pyramide tronquée. Les temples de divinités féminines telles que Shakti sont généralement de ce type.

Les deux premiers types sont dédiés à Vishnu, Surya et Shiva alors que le troisième est dédié à Chamunda et Durga. Le Rekha Deula et le Khakhara Deula abritent un sanctuaire, alors que le Pidha Deula est utilisé comme salle des offrandes ou hall pour des danses rituelles.

z16virupaksha

Virupaksha

Architecture contemporaine

Des établissements proposent un enseignement sur les règles traditionnelles et leur intégration avec les contraintes de l'architecture moderne.

D'après Wikipédia


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Aelezig 127315 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte