Magazine Humeur

C'est en prison que l'on comprend Proust.

Publié le 02 octobre 2014 par Ep2c @jeanclp

Il n'y a pas de rendez-vous plus urgent, plus capital que celui que nous avons avec nous-mêmes

En préparant une intervention sur le thème de la lecture, je retrouve un bien vielle recension de l'ouvrage de Jean Zay Souvenirs et solitude

La prison ne laisse pas le choix, il faut être vainqueur du temps ou vaincu par lui. Il n'y a de salut que dans un usage méthodique de soi : « il faut apprendre à placer désormais sa vie, non dans la compagnie des hommes, mais dans le souvenir et dans l'attente de l'avenir, dans l'imagination et dans la méditation ». C'est par son emploi réglé qu'on peut échapper à l'obsession du temps et écouter ce que Herriot nommait la plus belle de toutes les musiques : « l'accord de la solitude et du silence ». D'où cette formule de J. Zay: «C'est en prison que l'on comprend Proust ». Des pages du même ton, empreintes de ferveur dans la méditation et de pudeur dans l'expression, ponctuent ce document saisissant qui témoigne pour une double expérience de l'écriture et de l'histoire.

Tantôt chronique du temps de l'Occupation (dont le prisonnier perçoit les échos assourdis : il lit la presse, reçoit des visites, entend les informations que gardiens et prisonniers font circuler), tantôt évocation de la vie politique et culturelle de la IIIe République, page d'histoire déjà réécrite dans la propagande qui suit la capitulation, tantôt journal des lectures et des méditations du reclus, le livre articule des temporalités hétérogènes. Ceux à qui leur nature ou les circonstances ont révélé « qu'il n'y a pas de rendez-vous plus urgent, plus capital que celui que nous avons avec nous-mêmes » (formule de Proust citée par J. Zay) peuvent parcourir les jours comme les automobiles en disposant de « vitesses » différentes. À l'expérience du temps épurée par la solitude et la réclusion, dont témoignent les notations sur le retour des saisons ou la compagnie d'un oiseau, font écho des méditations sur la politique, l'histoire et la condition humaine.

Télécharger le compte rendu de l'ouvrage (publié dans Histoire de l'éducation, INRP, N. 42, 1989)


 

Voir aussi Lisez et relisez « SOUVENIRS ET SOLITUDE » de Jean Zay

sur Europe , mon beau souci, le blog de Noëlle Lenoir.

Rappel : 

La lecture, sur La Cité des sens :

L'amour de la lecture, juillet 2014

Ce serait beau, une bibliothèque, la nuit, août 2012

Sur la lecture, juillet 2012

Lectures pour tous, janvier 2012

A la recherche du sens perdu, septembre 2011

Actualités des politiques culturelles

Cliquez ci-dessous pour consulter :

Politiques culturelles,

mon fil d’actualités sur Scoop'It

Autres fils d'actualités vivement conseillés :

La lettre du réseau culture sur Territorial.fr

Le "netvibes" de l'Observatoire des politiques culturelles

Complément d'objet, la page d'actualités du Ministère sur de développement culturel

Les net-actualités sur le site d'Arteca 

Le fil du "Wiki" édité par le  CNFPT

Le tableau de bord des Think tank (Netvibes)

Le calendrier francophone en sciences humaines et sociales, Calenda

WWW-CD.ORG  la veille des arts vivants, politiques publiques de la culture, développement culturel durable, informatique et outils de communication.

Les fils d'actualités Scoop' It auxquels  je suis abonné.

 et si vous êtes abonné Twitter : http://twitter.com/cultureveille

Ce blog a donné lieu à une création de notice bibliographique dans le catalogue de la Bibliothèque nationale de France. 


Titre :La Cité des sens
ISSN : 2270-3586

          

Retrouvez moi sur Google +

Ebuzzing - Top des blogs

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ep2c 4571 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines