Magazine Côté Femmes

Quelques marches

Par Gentlemanw

Etrange jeu des souvenirs, ces petites informations stockées entre deux neurones, oubliées face au quotidien, sans utilité en général, qui soudainement ressurgissent derrière une odeur, face à un détail, un bout de rien, à un coin de rue.

Etrange dans les dimensions qui les accompagnent avec ce goût, ce parfum qui ne vient pas sur notre langue mais provoque la salivation instantanée, ce possible bonheur d'une gourmandise passée. Mais là cheminant dans une rue, je passe pour aller à ce rendez-vous, déjà prête pour cette réunion de travail, et pourtant je me rappelle. Ce lieu que j'avais oublié, comme mis en archives avec ce moment de vie, je vois les plantes, les fenêtres, peut-être des volets d'une autre teinte, mais je suis déjà venue ici, quand ? Et avec un simple souffle de vent, des feuilles mortes qui glissent sur le trottoir d'automne, je revois ma robe blanche, printanière, une première fois en blanc avec ce modèle corolle, si élégant, si féminin, que j'avais payé cher mais c'était un coup de coeur dans cette vitrine. Je me vois marcher ici, avec sa main dans la mienne. Un rendez-vous amoureux, une première fois avec lui, un grand amour qui dura plusieurs années, je ne sais plus combien, car je l'ai oublié, effacé après notre rupture. Il est là, sous ce porche, il est là avec des fleurs, des roses rouges, un sourire lumineux.

unnamed--11-.jpg

unnamed--7-.jpg

unnamed--12-.jpg

La lumière est encore là ce matin, un rayon de soleil sur mes bottines, je serre mon sac, mes dossiers, surprise par l'intensité des souvenirs, par leur rôle inconscient comme dans un rêve, mais la réalité est bien éclairée par le jour. 

Je cherche l'adresse exacte de ce cabinet d'architecte, sûrement une belle maison, je tente de changer mes pensées, de vaincre cette vague qui vient de me retourner, de laisser rejaillir des flots de sentiments. Une larme, là, les bons moments avec lui, sa vérité, notre amour, cette robe blanche, notre premier baiser, long, parfumé par les roses. Sur les marches, des minutes, des heures à parler, à se serrer fort, à s'aimer.

Le bonheur se nourrit-il des souvenirs ?

unnamed--9-.jpg

Nylonement

Octobre rose 2014

www.cancerdusein.org

AFFICHE_LAUDER_CANCERDUSEIN_2014.jpg



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Gentlemanw 8059 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog