Magazine Voyages

Salut, je viens pour bouffer Facebook !

Publié le 02 octobre 2014 par Jlboulin @etourismeinfo

Dix ans que Facebook est né et taille des croupières à tous ceux qui ont voulu se mettre en travers de son chemin ! La dernière victime n'est ni plus ni moins que Google+... Après un lancement raté en terme de communication dont tout le monde avait retenu qu'il s'agissait du concurrent de Facebook et non  de l'intégration de l'ensemble des services Google, une mise en route difficile, le moteur de recherche avait cherché à l'imposer aux nombreux utilisateurs de ses dérivés, que ce soit Gmail, Youtube, ou tout simplement l'ancien Google adresse. Google+, c'était des fonctionnalités intéressantes comme les Cercles, Hang out, mais aussi une complexité certaine dans la fusion des comptes qu'on avait préalablement créés, un vrai casse-tête pour les ANT et leurs ateliers Google...on savait même plus comment il fallait l'appeler (Adresse, Local, Google+ Local...). Un truc bête comme chou et simple à expliquer, mettre en oeuvre, qui était devenu ardu aussi bien pour le néophyte que le codeur fou.

Les infographies avec lesquelles mes collègues vous alimentent ces derniers temps avaient beau nous démontrer que Google+ était le réseau qui augmentait le plus fort, avouez que l'on peinait à consacrer un quart du huitième du temps passé sur Facebook à l'entretien d'une page ou d'un profil Google+, d'autant que ça n'avait pas trop l'air de suivre tout de même. Le départ de Vic Gundotra, vice-président chargé des « activités sociales », a commencé à alimenter dès le début de l'année 2014 les rumeurs sur l'abandon par le géant de Moutain View de son réseau, confirmé à demi-mot ces dernières semaines par de nombreux éléments décryptés notamment par Numérama (possibilité d'utiliser un pseudo quand nom-prénom était obligatoire, création d'un compte Gmail et Youtube sans obligation de créer un compte Google+,...).

Mais ne vous inquiétez pas, le nouveau concurrent de Facebook est arrivé, tout beau tout neuf, encore en phase beta, et il s'appelle Ello (d'où le jeu de mots foireux dans le titre...oui, je sais !). Pour l'instant, on ne peut que laisser son email pour quémander une invitation, à moins d'avoir eu la chance d'en choper une par le biais d'un ami ou d'un blogueur qui en a proposé via un billet... Alors vous allez me dire, "OK, un nouveau réseau, on a assez perdu de temps sur Google+, Facebook nous en bouffe toujours plus pour moins de reach, t'es gentil, on ira voir quand ce sera devenu massif comme disent les américains !"...et vous n'aurez pas tort ! D'ailleurs, je ne vais vous parler de fonctionnalités que je n'ai même pas pu tester, plein d'autres en parlent ailleurs, je vous laisse les lire tranquillement sans y ajouter mon caillou. Sachez simplement que c'est hyper minimaliste, au niveau des fonctionnalités comme du design, donc super hype, facile à prendre en main, mais qu'il manque encore quelques développements pour l'ouvrir à tout vent et se déclarer comme nouveau challenger de Facebook.

Néanmoins, le premier gros coup est d'avoir réussi à faire parler le monde entier de la blogosphère de ce nouvel épiphénomène, pile au moment où Google+ rend les armes. Et ce qui fait dire à certains observateurs  que le petit nouveau a ses chances, c'est qu'il a un positionnement bien particulier qui plaira aux pourfendeurs de Facebook, qu'il attaque bille en tête avec la publication en première de son "Manifesto", qu'il vous invite à partager partout...y compris sous Facebook :

 

Ello1

Alors OK, pas de pub, pas de tracking, un truc à faire migrer pas mal de gens ça non ? Et si tout le monde se barre de chez Facebook pour aller sur Ello alors qu'on peut même pas y créer des pages, leur pousser des pubs, avoir des stats sur qui ils sont, qu'est-ce qu'ils, quel est l'âge du capitaine, qu'est-ce qu'on va bien pouvoir en faire ???

Il faudra attendre un peu encore pour voir si ce scenario catastrophe arrive un jour, si vous allez pouvoir consacrer votre temps dédié à Facebook à autre chose, si Ello continuera de maintenir ses principes fondateurs quand il faudra rentrer des sous... On en parle aux #ET11 ? ;-)

En attendant, si certains d'entre vous ont testé, dites-nous ce que vous en penser, et si vous avez des invits, on est preneur à la rédaction !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jlboulin 67730 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine