Magazine Emarketing

Google Domains : présentation et invitations

Publié le 02 octobre 2014 par Gregoryraby

Annoncé au début de l’été, Google Domains est le dernier né du géant pour proposer une solution de présence en ligne complète aux PME et particuliers.

google_domains_invite

Pourquoi utiliser Google Domains ?

On sait à quel point il est important d’être bien indexé et référencé par Google. Laisser au moteur le soin de gérer son nom de domaine est donc une étape naturelle dans cette démarche. Au passage, on gagnera éventuellement quelques millisecondes grâce à leurs DNS surpuissant.

Commercialement, Google propose une offre intéressante. Si le prix du nom de domaine est aligné sur les standards de l’industrie, Google prend sur lui le coût caché de la migration. En clair, lorsque vous avez un nom de domaine (exemple : abc.com, expirant le 01/02/2015), il est d’usage pour le nouveau registrar de vous enregistrer pour une nouvelle période (avec une nouvelle date d’expiration) en faisant fi de votre engagement précédant. Vous payez donc deux fois une partie de votre forfait. Ici, ce n’est donc pas le cas, ce qui est plutôt sympa.

Les doutes et les risques de Google Domains

Le service, pour l’instant en béta, vient donc se frotter aux registrars comme Gandi, OVH ou 1and1. Ces prestataires sont connus depuis près de 20 ans maintenant. Ils ont chacun des offres matures à un prix agressif. A l’inverse Google est connu pour couper ses projets trop peu lucratifs au bout de quelques années. Que se passerait-il si vous transférez un site aujourd’hui (en gardant votre hébergement où il est) vers Google Domains pour le rapatrier à nouveau d’ici 2 ans en cas d’échec de Google ? Pas grand-chose pour vos utilisateurs en revanche votre domaine perdrait son ancienneté… et l’ancienneté d’un domaine fait partie de l’équation qui donne le PageRank. Bref, potentiellement un mauvais coup pour votre référencement.

A l’heure où l’on voit fleurir de nouvelels extensions de noms de domaines (.paris, .hotel, .travel, …), Google s’est concentré sur .biz, .com, .info, .name, .net, .org et .pro. Pour l’instant les autres extensions (.eu, .fr, .de,…) sort hors champs.

Là où Google prend ses distances avec ces acteurs historiques, c’est en déléguant (pour le moment ?) la création de contenu à des tiers. Shopify, Squarespace, Weebly et Wix ont signé des accords avec Google pour proposer d’interfacer leurs services de création de contenu en ligne, via navigateur, avec la gestion de nom de domaine de Google. Si l’idée ne rebutera pas les petites PME, la solution proposée ici n’est pas vraiment viable pour les fans de WordPress, Joomla, Tumblr ou de toute solution « fait maison ». On se retrouve alors à gérer son domaine d’un côté et son hébergement de l’autre (sachant que le nom de domaine est maintenant systématiquement « offert » dans le prix de 1and1 et autres.

Ok mais dans les faits, ça se passe comment ?

Google Domains - demande invitation
Le service est en béta et uniquement sur invitation, un classique des lancements de produit de Google. Vous pouvez demander une invitation via ce rapide formulaire. Il semblerait que Google propose en premier lieu aux résidents US de rejoindre le service (probablement parce qu’ils n’ont pas encore accès au .fr, .eu), ce qui veut dire que les non-americains devront être un peu patients. Vous pouvez d’ailleurs tuer le temps en parcourant la documentation officielle du service.

Ceci étant dit, allons voir comment se passe la gestion des domaines dans le service :

  1. Je choisis de migrer un de mes domaines vers Google Domains en choisissant l’option « Transfer ».
    transfert_1
  2. Quelques détails importants !
    transfert_2
  3. Validation des informations commerciales s’appliquant à ce transfert
    transfert_3

Et voilà, c’est fait. Enfin… pas complètement ;)

ooops

Je retenterai ma chance un peu plus tard, d’ici là, j’ai quelques invitations à partager avec vous : n’hésitez pas à demander via les commentaires !

Google+

Grégory Raby
Grégory Raby

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Gregoryraby 60 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines