Magazine France

les élus à vie, ça suffit comme ça !

Publié le 02 octobre 2014 par Gédécé @lesechogaucho

m6r-bouton-widget

C’est la petite crotte ensevelie sous les affaires qui m’a forcé à faire ce billet. Au début, je ne voulais pas. Certes, l’idée me taraude depuis bien longtemps au point que très certainement ce que je vais évoquer là mûrit depuis bien longtemps en moi. Mais je ne suis  pas certain que ce genre de positionnement voie un jour… le jour. Nos élus ne tiennent manifestement pas en effet à voter des lois ou à proposer des référendums qui risqueraient de les priver de leurs avantages acquis. Certains (la plupart ?) sont si carriéristes !

Tout a commencé par ceci :

Nicolas Sarkozy veut mettre fin au statut de «fonctionnaire à vie». Voilà qui en soit me révolte déjà  dans la mesure où si les fonctionnaires sont si mal payés en général, l’une des seules contreparties qu’ils ont est la sécurité de leur emploi. Et ce libéral criminel  qui ne représente plus rien que lui-même  voudrait donc mettre fin à ce régime en créant des contrats de 5 ans. A-t-il seulement entendu et su que la précarité dans la fonction publique est déjà bien présente, et que les contractuels sont particulièrement nombreux ? Et puis,  après tout, pourquoi ne parlerions nous pas, nous aussi,  de ces politiques hors sol qui font carrière dans la fonction d’élu toute leur vie et enchaînent les mandats, en pratiquant des cumuls éhontés, hum ? Pourquoi ne déterrerions nous pas la hache de guerre de la professionnalisation du politique, que je vois d’un très mauvais œil, étant donné les nombreux désavantages pour la morale publique, comme on peut le constater en ce moment un peu trop souvent de toutes parts ? Moi aussi, j’ai un programme, et des mesures. Mais la presse n’en parle pas, ou si peu. C’est celui d’une 6ème république, avec une nouvelle constitution créée par le peuple et pour le peuple. Qui lui aussi peut avoir des idées, et agir.  Et l’une des premières choses que je proposerais, c’est celui d’un mandat révocable et non renouvelable, afin que les élus ne soient pas tentés de sacrifier l’intérêt collectif sur l’autel de la compromission et des calculs électoraux de bas étage associés  à des attitudes clientélistes qui les feraient réélire indéfiniment, comme c’est le cas de Balkany, pour seul exemple révoltant, qui bafoue les valeurs de notre république… La proximité trop durable avec certains partenaires et donc certains intérêts privés peut conduire par tentation à la compromission, quand ce n’est pas à la corruption. Dans la même ligne, tout élu condamné pour un délit majeur devrait être inéligible à vie. Assez de ces escrocs qui nous gouvernent !  A bas la professionnalisation des politiques ! Un mandat d ‘élu quel qu’il soit devrait être  une parenthèse dans la vie de tout citoyen compétent, pas un emploi à plein temps dans lequel de surcroît il n’y a pas d’âge limite pour la retraite. Même nos emplois sont précaires, alors pourquoi les mandats politiques ne le seraient-ils pas ?

Refondons notre république pour qu’elle soit plus morale, et corresponde davantage à nos aspirations. Au lieu de nous plaindre et d’agiter le hochet du "tous pourris", prenons notre destin en main, il est temps : agissons.

6ème Republique


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Gédécé 134047 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte