Magazine Médias

Retour sur le #ShowHello 2014

Publié le 03 octobre 2014 par Allo C'Est Fini

Le #ShowHello, c’est une sorte de keynote organisée par Orange chaque année pour présenter à ses équipes, à ses clients, à ses partenaires, à la presse et aux blogueurs, les produits et les services innovants nés de l’imagination des équipes de l’opérateur Télécom. L’édition 2013 s’était déroulée à la Mutualité, l’édition 2014 avait lieu cette semaine, dans l’enceinte du Théâtre National de Chaillot, près du Trocadéro. Sans rentrer dans les détails techniques des annonces, ni faire l’apologie d’Orange (*), voici ce que j’ai retenu de la prestation de près d’une heure de Stéphane Richard.

showhello

Le SHowHello, c’est d’abord une belle machine événementielle. Plusieurs centaines de personnes, accueillies sans encombre pour assister à un spectacle parfaitement minuté bien que démarré avec un léger retard. Un accueil mixte, par les hôtesses ainsi que par les équipes Orange, venues présenter produits et innovations. Tenue de rigueur: orange et noir… Le ShowHello, c’est aussi un one man show de Stéphane Richard, parfaitement à la fois à l’aise dans cet exercice qu’il semble apprécier.

showhello accueil

Passons au contenu maintenant. Première salve d’annonce, de la télévision. Ce n’tait déjà plus une surprise pour personne, Netflix débarque sur la Livebox. A côté des autres chaînes et des autres contenus déjà diffusés, notamment OCS. Bien entendu, S. Richard rappelle au passage la position de leader détenue par Orange sur la fibre et la 4G. La 4G+ arrive, et une application, dénommée Mon réseau mobile, permet aux utilisateurs de tester l’état du réseau, comme pour un point météo, un diagnostic en temps réel.

capture

Orange présente ensuite Polaris, une interface de navigation multi-écrans, qui permet de passer d’un appareil à l’autre sans perdre ses données et en restant sur les mêmes applications. Orange se lance également dans le MOOCs, avec trois premiers sujets: “apprendre à coder”, “devenir téléconseiller”, et un sujet sur l’art que j’ai mal noté.

Embedded image permalink

Annonce suivante, Orange veut se positionner dans le secteur éducatif, et proposer aux établissements scolaires du matériel (des tablettes) et des applications éducatives, complétées par un module d’administration qui permettra aux enseignants de contraindre l’espace applicatif à disposition des élèves (hors de question de jouer à Candy Crush en classe…). Au passage, Orange lance Orange Beacon, un dispositif déjà déployé au Château de Versailles et au Musée des Beaux-Arts de Lyon, et qui permet de diffuser des messages en fonction de la géolocalisation des appareils à proximité.

Le lot d’annonces suivantes concerne la voiture connectée. Orange annonce un partenariat avec Tesla Motors, après des partenariats avec Peugeot et d’autres constructeurs. Non seulement s’agit-il d’équiper certains véhicules avec des écrans connectés, mais on pourra également contrôler à distance le véhicule: chauffage, sécurité, etc. On n’en est pas encore au pilotage à distance cependant…

Embedded image permalink

Autre annonce dans le secteur automobile, l’application Orange Drive, qui offre à la fois navigation GPS avec info trafic (à la Waze), mais aussi la possibilité d’écouter les radios diffusées sur internet (comme avec Radioline), la 4G pour les passagers, ainsi qu’un guidage vocal.

En vrac:

  • Orange annonce une technologie appelée Pop’s pour connecter des “objets connectés” quelconques, comme des d-shirts, sortes de t-shirts bourrés de capteurs. Pop’s est déjà utilisée par des marques comme Quicksilver ou Yummypets.
  • DailyMotion va permettre de diffuser de la vidéo en direct, comme le fait déjà YouTube depuis quelques années
  • Orange se lance dans l’OpenData, avec Datavenue
  • Les boutiques Orange vont être repensées et re-designées. A priori, elles vont ressembler à des AppleStore de couleur orange, avec des conseillers et des vendeurs qui circulent entre les stands: à ce rythme, la caisse de nos vieux magasins ne survivra pas longtemps.
  • Orange lance des espaces de travail collaboratifs, appelés “Digital workplace”, un sujet souvent abordé avec mon ami Yann Gourvennec, qui y voyait une tendance forte pour les prochaines années.
  • Orange se lance sur les paiements mobiles en France, avec l’arrivée de Orange Cash et Orange Money
  • Orange et partenaire de “Osons la France”, une sorte de consortium qui regroupe PME et grands comptes (GDF Suez, Malakoff Mederic, Société Générale, TF1, Altran, le Groupe ESSEC), dans un effort pour dynamiser le tissu économique.

Enfin, Orange annonce l’arrive du Homepoint, un appareil qui permet d’ouvrir un Wifi dédié pour ses invités, sans avoir à leur révéler le SSID maison, ni les codes pour se connecter (et accéder peut-être aux données sensibles du foyer ou de la PME). Lancé autour de 80€, il pourrait également diffuser des fichiers musicaux type Deezer sur du vieux matériel HiFi. Mais je n’ai malheureusement pas eu le temps pour rester et tester ce petit appareil au design sobre et épuré, mais assez prometteur.

Voilà, au final, Orange a réussi un joli coup en démontrant plusieurs innovations. Certaines seront plus difficiles que d’autres à déployer, l’opérateur n’étant pas arrivé le premier sur ces sujets (Orange drive, MOOCs…). Mais avec quelques millions de clients et des fores de ventes motivées, un tel pari vaut le coup d’être relevé.

(*) De manière transparente, je tiens à préciser qu’Orange fait partie des clients de Be Angels


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Allo C'Est Fini 6794 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines