Magazine Société

Vive le « dopage »

Publié le 03 octobre 2014 par Réverbères
Vive le « dopage »Un des athlètes les plus prometteurs du sport belge, Thomas Van der Plaetsen, un décathlonien – la discipline ultime – vient donc d’être testé positif à l’hormone HCG (Human Chorionic Gonadotropine) lors d’un contrôle hors compétition.
Il a tout de suite – comme tous les sportifs dans ce cas-là – dit qu’il n’avait rien pris et demandé une nouvelle analyse de l’échantillon B. Ça, c’est pour le sport…
Il est aussi allé consulter son médecin. Une des explications possibles de la présence de cette hormone – outre l’éventuelle volonté d’un effet boostant au niveau de la production de testotérone après une cure d’anabolisants, totalement condamnable – serait l’annonce d’un cancer en formation. C’est apparemment le cas : le décathlonien a expliqué aujourd’hui être atteint d’une tumeur aux testicules ! Il a décidé d’agir rapidement en enlevant la tumeur. Il sera opéré demain, vendredi.
On peut supposer que son dossier médical parviendra à exclure toute velléité de dopage et qu’il pourra reprendre sa carrière dans les plus brefs délais.
Mais finalement, l’important n’est pas là. Ce jeune de 23 ans, sportif accompli, a pu – grâce à ce dépistage d’éventuel dopage – détecter sa tumeur et réagir rapidement. Il est évidemment impossible de savoir ce que serait devenu sa vie sans cet événement. Grâce à lui, les mesures essentielles de santé ont été prises. Bravo !
On peut juste espérer – et on a toutes les raisons de le croire – qu’il ne suivra pas le même chemin qu’un certain Lance Armstrong, lui aussi en son temps victime d’un cancer des testicules !
On n’en est pas là… et on espère surtout revoir rapidement cette rage de se surpasser qui caractérise ce magnifique athlète !

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Réverbères 3169 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine