Magazine Histoire

Samedi 3 octobre, nuit calme

Par Cantabile @reimsavant

Hélas non, l’ennemi est toujours là, le canon tonne encore toute la journée. A neuf heures ½ du matin un obus tombe aux environs de la poste provisoire rue Libergier. On aperçoit au dessus de nous deux aéroplanes, un allemand et un français. Ils paraissent se faire la chasse. En effet ils se combattent là-haut et après peu de temps, le nôtre abat l’avion ennemi qui tombe en feu.

Gaston Dorigny
Aviation durant la Première Guerre mondiale - Wikipédia

Aviation durant la Première Guerre mondiale - Wikipédia

L' aviation durant la Première Guerre mondiale va évoluer rapidement. Environ dix ans après le premier vol des frères Wright, il y avait encore beaucoup de choses à améliorer. Du fait de la f...

http://fr.wikipedia.org/wiki/Aviation_durant_la_Premi%C3%A8re_Guerre_mondiale

La nuit passée a été très calme ; on a pu, cette fois se reposer. Cependant, dans la matinée, de nombreux projectiles sont encore arrivés aux extrémités de la ville, en réponse au tir de nos batteries

Paul Hess dans : La Vie à Reims pendant la guerre de 1914-1918

Nuit tranquille. 9 h coups de canon, bombes. Bombes nombreuses dans la matinée et dans l'après-midi, de 2 h à 2 h 1/2.

Nuit assez calme ; combats au loin

Cardinal Luçon dans son Journal de la guerre 1914-1918

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Cantabile 56015 partages Voir son profil
Voir son blog

Dossier Paperblog

Magazines