Magazine Environnement

Impact des lampes LED sur l’environnement et la santé

Publié le 03 octobre 2014 par Bperonne

Les anciennes lampes à incandescence sont interdites depuis maintenant presque 2 ans, l’éclairage LED se place en très bonne alternative avec l’avantage d’avoir des prédispositions écologiques. L’Ademe, dans un avis publié le 24 septembre, tente d’éclairer le consommateur au mieux à propos de cet éclairage encore récent. Suite à l’interdiction de commercialisation des solutions incandescentes, les consommateurs ont eu le choix entre des lampes fluo-compactes, dites à économie d’énergie, des lampes halogènes et des lampes LED. Il faut d’ailleurs noter que les lampes halogènes vont également  à leur tour être interdites à partir de 2016 ; il ne restera donc plus que les lampes fluo-compactes et l’éclairage LED.

Bien qu’en plein développement l’éclairage LED est loin de faire l’unanimité ; principalement à cause de performances parfois décevantes et un prix souvent trop élevé. Dans un autre point l’Ademe souligne que les éclairages LED ne sont pas tous bons. En effet, les éclairages trop blancs sont à écarter et pourraient causer des troubles à certaines personnes sensibles comme les enfants par exemple.

Nous partageons ce constat et confirmons que les blancs froid (6000°k) ne doivent être utilisés que si ils ne sont positionnés dans des lampes disposant d’abat-jour filtrants ou d’autres systèmes diffusant colorés. Dans notre article de blog du 29 aout 2013, nous abordions déjà ce sujet ; l’éclairage LED n’est pas à prendre dans sa globalité, il faut impérativement privilégier les blanc neutres (4000-4500°k) et les blancs chauds (2700-3300°k). Afin d’éviter des dégâts irréversible de l’oeil causés par la luminance des éclairages LED, il faut également favoriser les produits dont le flux lumineux direct des LEDS n’est pas visible mais filtré grâce à des filtres diffusants !

L’Adème met en avant que l’éclairage LED ne consomme que très peu d’énergie et a une durée de vie très allongée par rapport aux autres solutions d’éclairages qui peut aller « jusqu’à 40.000 heures contre 2.000 h pour les lampes halogènes et 8.000 h pour les lampes fluo-compactes ». L’Ademe souligne également que les éclairages LED actuellement sur le marché sont plus performants (du côté de l’efficacité énergétique) que les lampes fluo-compactes, cette efficacité énergétique est à prendre en compte lorsqu’on sait que l’éclairage représente de 15 à 25% des consommations électriques des ménages.

Il faut également noter que les éclairages LED ne sont pas sensibles aux allumages et extinctions à répétition, contrairement aux éclairages fluo-compacts qui en plus de contenir du mercure et utiliser des convertisseurs produisant des ondes électro-magnétiques polluantes et perturbantes ont besoin d’un délai avant d’être totalement opérationnels !

eclairage-led-ademe-samsung

(Source : Lampes LED : meilleures pour l’environnement, mais pas pour la santé ?, Actu-environnement).


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Bperonne 110 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog