Magazine Culture

Critiques Séries : Scandal. Saison 4. Episode 2.

Publié le 03 octobre 2014 par Delromainzika @cabreakingnews

Scandal // Saison 4. Episode 2. The State of the Union.


On a pu le comprendre avec le premier épisode de la saison, cette année Scandal veut faire les choses de façon beaucoup plus calme. Ce n’est pas une mauvaise idée, surtout que l’an dernier son rythme parfois trop effréné à faire des tas de twists qui finissaient par ne plus avoir de sens c’était l’un des reproches que l’on pouvait faire à la série. Avec ce second épisode, Scandal poursuit dans la direction de la série qui veut intégrer un aspect plus posé et plus émotionnel à son histoire. Sauf que cela ne fonctionne peut-être pas aussi bien que prévu. Cet épisode n’était pas totalement raté mais disons qu’il m’a légèrement ennuyé. Dans sa façon de gérer les émotions, Scandal n’est pas très finaude et du coup on se retrouve avec quelques moments qui semblent être légèrement exagérés. Je pense par exemple à Mellie qui s’écroule sur le sol, à Mellie qui joue à la femme sénile qui s’empiffre de poulet frit, etc. En effet, Mellie est le problème de cet épisode. J’ai bien conscience du fait que Mellie est en plein deuil de son fils et que ce n’est pas facile de dire au revoir. Elle est en plus déni, en pleine colère et elle ne sait pas vraiment comment aller de l’avant. Cela se voit à la fin de l’épisode, surtout à côté d’un mari qui en aime… une autre.

L’an dernier nous avons Maya Pope et B-613 afin de remplir la série de twists et de retournements de situation en tout cas. Sans tout ça, Scandal semble nue. On a l’impression de voir une série qui erre entre deux mondes, celui qu’elle ne peut plus totalement être à cause des reproches de l’an dernier et celui qu’elle ne peut pas être totalement non plus au risque de perdre totalement les téléspectateurs dans cette mélasse aux bons sentiments qui ne fonctionne malheureusement pas très bien. Mais j’ai envie de penser qu’il y aura, dans le futur, des choses pour remplir les trous qu’il y a mais pour le moment, Scandal poursuit dans la direction de la série qui cherche une nouvelle façon de faire les choses. Avec « The State of the Union », on sent que la série veut aller dans une certaine direction, veut faire quelque chose sauf que cela ne fonctionne pas aussi bien que l’on ne pourrait le penser. On a envie de voir certains personnages grandir et ne pas rester coincés dans leurs petites vies. Cela pourrait bien venir d’Olivia qui semble moins éprise de Fitz et donc plus libre (même si l’on sait au fond de nous que ce n’est pas totalement le cas et qu’elle attend toujours que Fitz la rejoigne, peu importe où).

Cette semaine c’est le grand discours de Fitz pour le fameux « State of the Union », ce moment qui arrive chaque année pour les Président américains. Ils doivent parler au peuple, un peu comme quand notre Président parle à des occasions diverses comme le 14 Juillet par exemple. Peu importe, le discours était très joliment écrit. On ressent les sentiments qu’il y a derrière et le fait que ce n’est pas un discours anodin. On sent que les Fitzgerald sont en plein deuil et que cela ne va pas être simple de reprendre le courant des choses mais bon, de toute façon Scandal ne peut pas non plus se concentrer uniquement sur Olivia et Fitz. Olivia de son côté a un cas de la semaine un peu embêtant. Ce n’est pas non plus ce que la série a pu faire de meilleur mais ce n’est pas non plus ce qu’elle a fait de pire. On se retrouve donc avec notre équipe en forme, de Olivia à Huck en passant par Quinn. Ces deux derniers jouent même un rôle de presque baby-sitting. Cocasse non ? Mais il manque quelque chose à l’époque d’Olivia, de nouveaux éléments. On a l’impression qu’Olivia n’a que Quinn et Huck sous la main. On a besoin de sang neuf, pas de rester engoncés dans cette équipe qui reste encore trop peu moderne.

La saison veut changer, la série veut changer, mais pourquoi ne pas injecter certains personnages à des endroits stratégiques. Cyrus de son côté a donc une petite aventure. Je dois avouer que je trouve ça plus cocasse que réellement intéressant. La carte de la tromperie, on l’a déjà vu des dizaines de fois dans cette série.

Note : 4.5/10. En bref, trop de bons sentiments, léger ennui de fond. Dommage.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Delromainzika 17994 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog