Magazine Beauté

Cultive ton jardin : jachère & pollinisation citadine

Publié le 03 octobre 2014 par Aurore Ubdp @AuroreUBDP

Parmi la liste des choses qui sont importantes à réaliser à mes yeux (pour ne pas m’enliser dans un rythme métro-boulot-dodo sans saveur), se trouvait l’envie d’aménager nos 4 m ² de terrasse. On a souvent l’impression que parce que nous vivons en ville, nous n’avons pas de prise sur les actions qui peuvent aider l’environnement. Et nous nous trompons royalement !

jardinaout
jardinaout2
Morceaux choisis de nos coins de verdure – Août 14

Outre des aromates (ciboulette, thym), un bébé lierre et les œillets transmis par mon adorable grand-mère, vous trouverez chez nous, à même le sol, 3 grandes jardinières que j’ai destiné à deux actions distinctes et pourtant très complémentaires : la jachère (pour protéger la petite faune) et la pollinisation.

Pour aller jusqu’au bout de mon idée, j’ai commencé par acheter sur le bon coin un ensemble de pots, jardinières et leurs suspensions. Puis, j’ai trouvé un grand sachet de terreau universel, une grande boîte de graines pour fleurs de jachère et des graines destinées à favoriser la pollinisation « Wild Flower Butterfly & Bee ».

Un samedi d’août, un chapeau de paille sur la tête, j’ai pris soin de verser la terre avec amour dans chacune des jardinières. Si 2 d’entre elles serviront à accueillir la famille « jachère », la dernière sera pour la famille « pollinisation ».

Rien de bien compliqué et très ludique avec des enfants : après avoir rempli mes jardinières de terre et griffé la terre avec vos doigts pour faire des rainures, disposez les graines dans les traits formés. Avec un peu de terre, recouvrez vos semis en tassant doucement sur l’ensemble de vos graines. Arrosez doucement, tous les 2 à 3 jours. Vous devriez rapidement apercevoir des pousses apparaître !

20141003_145630
20141003_145614
Jolies fleurs d’octobre, pas mal en quelques mois, imaginez au printemps prochain ?

Gageons que Dame Coccinelle et Monsieur Bourdon viendront bientôt vous rendre visite. A ce titre, j’ai éloigné ces jardinières de l’endroit où nous nous posons afin de cohabiter en paix avec nos futurs compagnons.

Et comme je souhaitais jouer avec les saisons, muguet et primevères se cachent dans les semis.

Savez-vous qu’en raison de l’utilisation outrancière des pesticides dans les campagnes, le miel produit en ville est devenu plus propre qu’en milieu rural ? Un comble !

Alors zouh, tous les gestes comptent et prendre soin de son jardin, ne demande parfois qu’un rebord de fenêtre, une dose d’amour et un soupçon de patience :)



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Aurore Ubdp 2863 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte