Magazine Santé

SUCRE et CARIES : les recommandations actuelles sont trop tolérantes – BMC Public Health

Publié le 04 octobre 2014 par Santelog @santelog
Une nouvelle étude rapporte l’existence d’une association linéaire logarithmique entre la consommation de sucres et la carie. Pour les auteurs, la limite maximale des 10% de l’énergie sous forme de sucres ajoutés souvent préconisée devrait être fortement revue à la baisse, avec pour objectif d’être inférieure à 3%.

SUCRE et CARIES : les recommandations actuelles sont trop tolérantes – BMC Public Health

L’existence d’une relation entre la consommation de sucres et la carie dentaire ne fait plus de doute, mais sa signification précise en termes de Santé publique au cours d’une vie n’est pas établie.

D’où l’intérêt de cette étude menée par une équipe britannique, qui a réexaminé les données concernant la consommation de sucre et l’incidence de la carie dentaire, en se concentrant sur les pays où il y a eu de fortes variations de consommation, par exemple en raison de restrictions en période de guerre, comme au Japon.

Ils ont aussi pris en compte l’impact des taux de fluor sur la carie. Leurs résultats montrent une relation robuste, linéaire logarithmique entre l’apport en sucre de 0 à 10% de l’Apport Energétique Total (AET), avec une multiplication par 10 du risque de carie après plusieurs années d’exposition au sucre.

Les adultes de plus 65 ans qui vivent dans des régions où l’eau est fluorée et où le recours aux dentifrices fluorés est fréquent ont près de la moitié de la surface dentaire affectée par des caries. Le modèle montre qu’il faut descendre en dessous de 3% de l’AET en sucre pour voir disparaître une telle situation.

Les auteurs concluent que la limite de 10% de sucres ajoutés est catastrophique pour les caries, et qu’il faudrait avoir comme objectif de rester en dessous de 3%, avec un maximum de 5% comme objectif pragmatique. On en est loin…

Référence :  Sheiham A., James W.P.T., BMC Public Health, 2014, 14: 863
SUCRE et CARIES : les recommandations actuelles sont trop tolérantes – BMC Public Health

Source : Food in action, Nicolas Guggenbühl, diététicien-nutritionniste

SUCRE et CARIES : les recommandations actuelles sont trop tolérantes – BMC Public Health

Accéder aux dernières actualités sur les caries dentaires

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 71170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine