Magazine Humeur

Il paraîtrait...

Publié le 05 octobre 2014 par Ericguillotte
dimanche 5 octobre 2014

- que tout le monde a déjà rencontré dans sa vie quelqu’un qui avait déjà vu, dans sa propre vie, un distributeur automatique de boissons et de friandises. Il n’y a peut-être pas eu d’échange, l’échange n’a peut-être pas abordé ce fait essentiel, mais je certifie l’exactitude de mon affirmation initiale. Ce que ces deux protagonistes imaginaires ne savent sans doute pas, en revanche, c’est qu’il existe aujourd'hui des distributeurs de crabes vivants en Chine, de caviar à Los Angeles ou encore de charcuterie en France. Notons que les chinois sont les plus malins. Non seulement, on peut manger les crabes, crus ou cuits, là n’est pas tellement la question, mais ils peuvent aussi servir d’arme en cas d’agression dans la rue. Mais allez lancer des œufs d’esturgeon pour vous défendre de l’attaque d’un délinquant à Hollywood ou Beverly Hills ! En France, il faudrait vérifier si les saucissons sont vendus en tranche ou entier. On ne sait pas tout, on le sait, mais quand est-ce qu’on sait que ce qu’on sait est assez ?
- que le requin-baleine se targue d’être le plus gros poisson au monde, alors que des gros poissons, on en connaît quelques-uns dans les buildings ou les assemblées de la planète qui pourraient revendiquer la place. Le requin-baleine, puisqu’il est toujours essentiel de revenir à son mouton, est capable d'avaler deux mille tonnes d'eau par heure. Tu parles d’une économie écologique ! A moins qu’il ne les recrache. Mais dans quel état ? Dépollue-t-il les mers, façon station d’épuration ? Parce que si c’est pour tout redonner sous forme d’urine de requin ou de pipi de baleine, il eût fallu qu’on cachât l’eau, ou il faudrait qu’on l’empêche. On ne sait pas tout, on le sait, mais quand est-ce qu’on sait que ce qu’on sait est assez ?
- qu’un colibri porte environ 1000 plumes. Vous sentez la bonne idée ? Vous voyez, nécessairement, à quoi on doit immédiatement penser si on possède chez soi un diplopode qu’on adore et auquel on veut faire une jolie surprise ? On capture un colibri lambda, ou éventuellement dont on connaîtra le passé judiciaire assez tumultueux, on cache les yeux de son mille-pattes chéri, et, quand on lui permet de retrouver la vue, il découvre mille jolies petites plumes à ses petons pour la soirée. Avouez qu’il n’y a pas plus trognon. Pour les passionnés qui hébergeraient, et comme on les comprend, plus d’un mille-pattes d'amour chez eux, je précise qu'un cygne compte environ 25000 plumes, c'est l'oiseau qui en porte le plus. A bons entendeurs. On ne sait pas tout, on le sait, mais quand est-ce qu’on sait que ce qu’on sait est assez ?


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ericguillotte 741 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines