Magazine Séries

Once upon a time – Episode 4.01 – Season premiere

Publié le 05 octobre 2014 par Speedu
vlcsnap-2014-09-30-12h46m39s234

A tale of two sisters

Saison 4, Episode 1
Diffusion vo: ABC – 28 septembre 2014

La reine Elsa fait son arrivée dans la ville de Storybrooke et se demande où elle a débarquée. Regina doit faire face à un triangle amoureux moisi…

C’est reparti pour une saison en deux arcs, coupée en son milieu. Et comme annoncée en fin de saison 4, Elsa fait son arrivée et donc voici Frozen / la reine des neiges dans la série, une arrivée très rapide, trop rapide qui s’apparente plus à du raccolage actif de la production pour espérer grappiller une partie des fans du dernier classique de Disney. Mais avant cela, il y a ce qui était à redouter : le triangle amoureux foireux.

Emma a donc ramené Marianne, la femme de Robin, le true love enfin avoué de Regina. Et :
– Zou, dégage Regina parce que bon, je t’aime mais voilà, je suis marié et je vais rester fidèle même si ça ne m’enchante pas.
– Ah grou grou grou ! Ça ne va pas se passer comme ça ! Je vais récupérer l’immortel de la série Revolution qui a été annulée pour le recoller dans son miroir et formenter un plan dans le passé de méchante mais qui me fera quand même passer pour une gentille dans le présent.
– Gnééééé ? (Copyright Emma Swan)

Oui donc voilà, génial ! youpi ! champomy pour tout le monde ! C’est la fête ! Regina fait n’importe quoi parce que l’autre Marianne passe pour une ultra hystérique vengeresse tandis que les autres autour gobent les mouches. Pas un pour calmer le jeu et expliquer à Marianne (dont la réaction est logique, pour elle, il y a 5 minutes, elle allait se faire exécuter sur ordre de Regina) que les temps ont changé, elle a fait son mea culpa et tente de se racheter et que c’est une gentille maintenant. Non. Et personne pour aller la rattraper alors même que Charmant a un éclair de génie en se disant qu’en étant seule, c’est là qu’elle va faire une connerie de méchante. Et Henry ? Il ne peut pas intervenir ? Ce n’est pas comme s’il avait autre chose à faire. Les Charmant sont vraiment tous des boulets ultimes, de génération en génération.

Bref, laissons Regina faire joujou débilement dans son coin pour s’intéresser à Rumpel qui veut faire les choses correctement et rendre ainsi à Belle la vraie dague (sûrement que les scénaristes se sont rendus compte à l’intersaison que c’était une idée à la con) en douce, tout en l’embarquant dans une très lourde référence à La belle et la bête. Et c’est à peu près tout.

vlcsnap-2014-09-30-13h19m35s38

Il reste donc les deux prostituées raccoleuses que sont à leur insu Elsa et Anna. Le pire, c’est qu’elles ne savent même pas qu’elles ne sont là que pour attirer les spectateurs du film. D’ailleurs la série ne prend aucun risque et inscrit ces deux personnages dans le continuité du film et n’offre pas de réinterprétation contrairement aux utres contes, histoire d’être sûr de ne pas vexer le nouveau téléspectateur venu pour voir la suite de la Reine des neiges.

Et si on peut remarquer les deux actrices collant bien aux personnages dessinés par le film animé, elles n’en apparaissent que plus décalées par rapport aux autres du coup. Et on peine pour le moment à voir en quoi Elsa représente le danger ultime qui nécessitait d’être enfermée dans une boite sans surveillance et sans protection. C’est pour le moment juste une femme paumée dans un monde totalement inconnu. On réagirait de même.
Le problème vient plus des flashbacks pour moi où le lien entre les deux soeurs peinent à s’établir par une écriture peu inspirée. Ce lien est clairement la force et le moteur du film alors que là, bah, ouais, bof. Elsa apparait trop distante d’Anna et le lien ne se fait pas. Et puis bon, la scène pour justifier le fait qu’elle serait méchante repose juste sur deux lignes dans le journal de sa mère. Pourquoi ne pas lire le reste ? Et puis bon, si cela se place comme la suite du film, elle le sait déjà que ses parents la considèrent comme un monstre. Ils l’ont quand même enfermée une grosse partie de sa jeunesse.

En vrac :
– C’est moi ou Emma parait encore plus débile qu’avant ?
– Anna veut de la poudre magique et va donc dans la forêt enchantée… Et le pays imaginaire, là où il y a les fées et leur poussière magique ? Non ?
– Anna serait donc à Storybrooke vu que son pendentif est chez Gold, antiquaire et dealer d’objets magiques. Avec un peu de chance, on va découvrir qu’en fait Rumpel est Anna ^^
– Beaucoup trop de fan service, beaucoup, beaucoup, beaucoup trop !
– Et donc Regina veut trouver l’auteur du livre pour réécrire les contes et offrir un happy ending aux méchants aussi. Yeah ! Regina versus Jane Espenson ! Round One ! Fiiiiiight !
– D’ailleurs, ce n’est pas sympa pour les autres méchants qui ont tous leur happy ending en ce moment: Rumpel a épousé la belle, Hook sort avec la sauveuse, Frankenstein dirige un hôpital, Sydney est libéré de sa prison/asile (oui bon, pour retourner dans le mirroir, certes)…
– C’est le retour des morales douteuses de Ouat qui nous fait vouloir qu’un homme (Robin) trompe sa femme légitime (Marianne) et la plante pour finir avec sa maitresse (Regina). Sans oublier bien  sûr Belle qui trouve cool l’entrée par effraction et le squattage de propriété.

Bref, 6/10

C’est un retour poussif avec trop de fan service direct (Frozen, Fantasia, La belle et la bête) et une écriture peu inspirée pour les deux soeurs venues d’Arendelle. Sans oublier un triangle moisi et une inutilité totale des 3/4 du casting principal.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Speedu 365 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine