Magazine Culture

Critique Ciné : Avant d’Aller Dormir, avant d'aller faire la sieste

Publié le 05 octobre 2014 par Delromainzika @cabreakingnews

Avant d’Aller Dormir // De Rowan Joffe. Avec Nicole Kidman, Colin Firth et Mark Strong.


Adapté du roman de S.J. Watson, Avant d’Aller Dormir est un film fainéant au possible. Rowan Joffe (Brighton Rock et scénariste de 28 semaines plus tard) nous délivre ici un film prévisible à souhait où la pauvre Nicole Kidman (Grace de Monaco) a énormément de mal à ne pas cabotiner. C’est dommage car avec ce thriller il y avait largement de quoi faire quelque chose de proche de ce que l’on avait déjà pu voir dans Les Autres ou dans Les Apparences mais non, il n’en est rien. En effet, ce film répète sa propre structure, ne cherche jamais à vraiment nous bluffer par quoi que ce soit et la mise en scène est cafardeuse à souhait… dommage. L’histoire de base de Avant d’Aller Dormir était de toute façon légèrement bancale mais avec le bon twist cela pouvait vraiment nous surprendre et nous offrir de belles choses. Car le twist final est très bon sauf qu’il est très mal amené et que l’on se doute forcément que le film est clairement en train de se moquer de nous. Avec quelqu’un d’autre au scénario et à la mise en scène (surtout à la mise en scène), je pense que l’on aurait pu voir un film magnifique sur les peurs d’une femme qui ne sait plus d’où elle vient et quelle est sa propre vie.

Suite à un accident quatorze ans plus tôt, Christine est affectée d’un cas très rare d’amnésie : chaque matin, elle se réveille sans se souvenir de rien, ni même de son identité. Son dernier espoir réside dans son médecin, Ed Nasch, qui lui conseille de tenir un journal vidéo. Elle pourra ainsi enregistrer les informations qu’elle traque et se souvenir peu à peu de son passé, reconstituant progressivement le fil de son existence.
Mais très vite, ses rares certitudes vont voler en éclat.

Car ce qu’il y a de plus dommage dans Avant d’Aller Dormir c’est le fait que l’on a l’impression que le potentiel est complètement gâché par un scénario qui part dans tous les sens, sans jamais parvenir à faire quelque chose de réellement bon autour. Le thriller psychologique c’est quelque chose de très connu qui est souvent délivré dans des films manichéens sans aucune surprise et même si au fond il y avait largement de quoi faire (je n’ai pas lu le livre mais l’on sent l’histoire suffisamment riche), Avant d’Aller Dormir manque cruellement de cet entrain qu’il aurait probablement fallu y voir. Cela met donc énormément de temps à se mettre en place, le problème venant des rencontres entre le personnage de Nicole Kidman et son thérapeute, le personnage incarné par Mark Strong (Low Winter Sun). Ce dernier est quelqu’un de bon, comme tout le casting d’ailleurs, mais la direction que prend le film devient rapidement fumeuse. Assez drôle cependant de retrouver pour la deuxième fois de l’année Nicole Kidman et Colin Firth ensemble, dans un rôle de couple qui plus est. On voit que l’on ne change pas les bons duos.

Oui, c’est un bon duo, Colin Firth (Bridget Jones) est même à glacer le sang par moment mais il y a toujours à redire. C’est pile poil le film qui aurait pu être bon mais qui s’avère finalement paresseuse. Il faut attendre la première moitié du film pour que celui-ci démarre vraiment (et encore, je suis gentil, je devrais dire la dernière demi-heure). Mais bon, l’ambiance a beau être assez sympathique au premier abord, elle ne parvient jamais à nous glacer le sang alors qu’elle aurait clairement du le faire. Le premier réveille de Christine est certainement le moment le plus drôle de Avant d’Aller Dormir tant le film nous donne l’impression qu’il va à droite et à gauche, tente de nous raconter tout un tas de choses sans parvenir malheureusement à aller au bout. C’est laborieux, sans grand intérêt je vous conseille donc vivement de passer votre chemin. Le pitch me donnait vraiment envie d’en voir plus mais après avoir vu ce qu’ils ont fait, un massacre, je dois avouer que je suis presque énervé que l’on puisse laisser une belle histoire ruinée de la sorte par un novice qui ne sait pas s’y prendre.

Note : 4/10. En bref, un thriller qui part d’une idée bonne mais qui s’avère être de l’eau de boudin. Dommage.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Blackout Total - Critique

    Blackout Total Critique

    Very Bad Bitch !La nouvelle comédie d'Elizabeth Banks, c'est l'incroyable journée d'une journaliste qui rêve d'être présentatrice pour une chaîne nationale... Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE, DVD, SÉRIES
  • Grace de Monaco - Critique

    Grace Monaco Critique

    Pas de grâce pour Grace de Monaco !Biopic qui a fait l'ouverture du festival de Cannes le 14 mai dernier, inspiré d'événements survenus lors de l'année 1962,... Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE, DVD, SÉRIES
  • The Raid 2 - Critique

    Raid Critique

    Welcome To Jakarta !Trois ans après le choc visuel du premier « The Raid », le réalisateur gallois exilé en Indonésie Gareth Evans reforme sa team de combat ave... Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE, DVD, SÉRIES
  • Transformers : l'âge de l'extinction - Critique

    Transformers l'âge l'extinction Critique

    Jurassic Transformers !Toujours réalisé par "Mister explosion" Michael Bay, quatre ans après Transformers : La Face cachée de la Lune, les humains sont en guerr... Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE, DVD, SÉRIES
  • Boyhood - Critique

    Boyhood Critique

    Une histoire un peu classique, mais un concept original !Chaque année, durant 12 ans, le réalisateur Richard Linklater a réuni les mêmes comédiens pour un film... Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE, DVD, SÉRIES
  • Nos pires voisins - Critique

    pires voisins Critique

    La guerre est déclarée !Après « Sans Sarah rien ne va » et « American Trip », le réalisateur Nicholas Stoller signe ici un concept commercial porté par un duo... Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE, DVD, SÉRIES
  • Lucy - Critique

    Lucy Critique

    Rien ne se perd, rien ne se crée, Lucy transforme !"Cet été, face aux blockbusters qui envahissent nos écrans, la riposte écrite et réalisée par Luc Besson se... Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE, DVD, SÉRIES

A propos de l’auteur


Delromainzika 17982 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte