Magazine Histoire

Trois mauvaises objections à la théonomie

Par Monarchomaque

Vous pouvez accéder à un argumentaire élaboré pro-théonomie ici et à une prédication pro-théonomie ici.

MENER UNE VIE PAISIBLE… EN TOUTE PIÉTÉ !

Certains chrétiens croient que l’apôtre Paul souscrit à la liberté religieuse illimitée lorsqu’il nous exhorte « à faire des prières, des supplications, des requêtes, des actions de grâces, pour tous les hommes, pour les rois et pour tous ceux qui sont élevés en dignité, afin que nous menions une vie paisible et tranquille, en toute piété et honnêteté. » (1 Timothée 2:1-2). Mais à y regarder de plus près, le « nous » qui devons pouvoir mener une « vie paisible » auquel Paul se réfère correspond aux chrétiens, parce que Paul précise que cette vie paisible se caractérise par la « piété », ce qui exclut logiquement le paganisme.

ÊTRE JUGÉ SANS LA LOI OU AVEC LA LOI ?

Certains chrétiens alléguent que puisque la loi est difficile à suivre, alors il vaut mieux ne pas essayer de la suivre afin de ne pas courir le risque d’être jugé selon celle-ci, étant donné que la Bible dit que « tous ceux qui ont péché sans la loi périront sans la loi, et tous ceux qui ont péché avec la loi seront jugés par la loi » (Romains 2:12).

Paul affirme plusieurs choses inter-reliées dans ce chapitre. D’abord, tous les hommes sont coupables de péché devant Dieu, même les juifs (Romains 2:19). Ensuite, tous les hommes ont reçus la loi, d’une façon ou d’une autre. Les juifs, les chrétiens et tous ceux qui ont entendus l’Évangile ont reçus la loi d’une façon magistrale (révélation biblique), et les païens d’une façon naturelle (en vertu de la Création), puisque « la loi est écrite dans leur cœur, leur conscience en rendant témoignage, et leurs pensées s’accusant ou se défendant tour à tour » (v. 2:15). Tous les hommes, ayant reçus la loi sous une forme ou l’autre, sont « inexcusables » (v. 1), puisque « c’est par la loi que vient la connaissance du péché » (v. 20) — il ne peut pas y avoir de transgression sans règle à transgresser : « Quiconque pèche transgresse la loi, et le péché est la transgression de la loi. » (1 Jean 3:4).

Ce qu’il faut comprendre de Romains 2:12, c’est que la sévérité du jugement que Dieu appliquera sera proportionnelle à la forme de loi reçue. Autrement dit, ceux qui ont entendus la loi révélée seront jugés plus sévèrement que ceux qui n’ont connu que la « loi intérieure », nonobstant de l’acceptation de cette dite loi. Cela est illustré par ce que Jésus dit aux apôtres : « Lorsqu’on ne vous recevra pas et qu’on n’écoutera pas vos paroles, sortez de cette maison ou de cette ville et secouez la poussière de vos pieds. Je vous le dit en vérité, au jour du jugement, le pays de Sodome et de Gomorrhe sera traité moins rigoureusement que cette ville-là. » Ainsi, Sodome sera traitée moins sévèrement parce qu’elle n’avait que la loi « intérieure » et pas encore la loi révélée. La destruction matérielle de Sodome préfigurant sa perdition éternelle, les hommes ayant entendus la loi révélée seront au moins aussi sévèrement châtiés.

TU AIMERAS TON PROCHAIN COMME TOI-MÊME

La Bible dit que « toute la loi est accomplie dans une seule parole, celle-ci : tu aimeras ton prochain comme toi-même » (Galates 5:14). Aimer Dieu et son prochain est un résumé de la loi morale (Matthieu 22:40). Un résumé n’annule pas ce qu’il résume, au contraire ! En disant cela, Jésus endosse l’Ancien Testament (Lévitique 19:18b : « tu aimeras ton prochain comme toi-même »), où il est clair qu’aimer Dieu et son prochain implique la responsabilité collective de concourir au maintien de la loi morale (incluant ses composantes civiles) dans la sphère sociopolitique.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Monarchomaque 333 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte