Magazine Conso

Les 4 casquettes

Par Pincemietpincemoi
Je ne parle pas souvent de ma vie privée sur le blog. Enfin, certains me diront que je montre sans arrêt des photos de mes filles. Ce qui est déjà une grosse incursion dans la vie privée et je me pose d'ailleurs beaucoup de questions par rapport à ça, mais c'est une autre discussion.
La chose que je ne veux surtout pas sur ce blog, c'est de vous faire partager mes mauvais états d'âme, pas de négatif, que du rose et des paillettes. Ce n'est pas la vraie vie évidemment, mais je ne veux pas de gris dans ma bulle d'air. L'ombre, je la garde pour moi, et elle est bien là.
Il y a quelques temps de cela, j'ai décidé de changer de vie. Pour moi changer de vie passait pas 4 points : un régime, une remise en cause de mon mode éducatif, des améliorations dans mon couple, et un changement de vie professionnelle.
Les 3 premiers points, je vous en parlerai plus tard. Aujourd'hui je voulais vous parler de mes 4 métiers. Un métier c'est concrètement ce qui rapporte de l'argent, dans ce cas, je n'en ai pour ainsi dire qu'un. Mais est-ce ce qui nous prend le plus de temps ?
Depuis 6 ans, j'ai une casquette. Je suis infographiste.
Ce métier je l'ai pleinement choisi. J'ai travaillé en agence, puis à mon propre compte en freelance où j'ai monté un magazine avec ma meilleure amie journaliste. Nous (surtout elle, rendons à César ce qui est à César) avons vécu notre rêve pendant 1 an. Le magazine était vraiment de qualité, sans vouloir nous jeter des fleurs. Nous étions ultra motivées, pleines de ressources et d'idées. Seulement voilà, nous avons du faire face à la réalité. Aujourd'hui quand on monte sa propre entreprise à pas 30 ans, on ne vous ouvre pas franchement les portes. L'aventure s'est donc terminée au bout d'une année, nous laissant toutes les 2 assez dubitatives quant à notre avenir. Aujourd'hui je suis toujours graphiste, je crée des supports de communication pour professionnels et des supports pour les particuliers (faire parts, invitations, kit sweet table...).
Les 4 casquettes
Les 4 casquettes
Les 4 casquettes
Les 4 casquettes
Depuis 2 ans, j'ai une casquette. Je suis maman.
Et oui, aussi simple que ça. Certains papas et personnes sans enfants ne se rendent pas toujours compte, qu'être maman c'est du boulot. Même si la plupart du temps c'est un plaisir, c'est un rôle que l'on doit endosser. La maman et la chef d'entreprise ne sont pas les mêmes personnes. Le cerveau de la femme arrive très bien à se partitionner, comme un disque dur. Si vous ne voulez pas faire appel à Super Nanny tous les mois, il y a intérêt à être organisée et savoir passer d'un rôle à l'autre. Quand je m'occupe de mes filles, je le fais pleinement. Je joue, me promène, je leur donne le repas, le bain, passe de bons moments avec elles sans plus penser à rien. Depuis quelques temps j'ai été contrainte de faire un planning quotidien. Nous sommes dans la période de l'acquisition de la propreté et ça demande pas mal d'attention. Il y a aussi des moments que je ne laisserais au papa pour rien au monde : le goûter, le lavage des cheveux, l'histoire du coucher... Quoi qu'il arrive, je ne déroge pas à la règle.
Les 4 casquettes
Les 4 casquettesLes 4 casquettesLes 4 casquettes
Depuis 1 an et demi, j'ai une casquette. Je suis blogueuse.
Quand le magazine sur lequel je travaillais à commencer à un peu capoter de mon côté, j'ai ressenti le besoin d'avoir une soupape, une bulle d'air dans laquelle je serais la seule à avoir les pleins pouvoirs, où je pourrais être moi-même, parler de ce qui me fait envie. J'ai créé le blog. Aujourd'hui, je ne me vois pas m'en séparer. Je ne sais pas ce qu'il adviendra de lui dans l'avenir, je ne me projette pas. C'est mon petit plaisir, mon petit monde plein de rose et de paillettes. Celui sur lequel je viens me réfugier quand j'en ai besoin. Mon petit bonheur. Il me demande cependant du temps, même si je me refuse à m'astreindre à un nombre d'articles par semaine ou par mois, je ne veux pas de contraintes. Je le vis au jour le jour. Je préfère faire tranquillement de jolies photos, réfléchir tendrement à de nouvelles recettes, imaginer amoureusement de nouvelles choses, et bricoler passionnément de belles mises en pages.
Les 4 casquettesLes 4 casquettesLes 4 casquettesLes 4 casquettes
Depuis 1 mois, j'ai une casquette. Je suis étudiante.
Eh oui, après la mise à l’échafaud du magazine, j'ai été assez dégoutée de mon activité. J'avais fondé tellement d'espoirs dans ce projet. Qu'on se le dise, ce métier, je l'adore, il est passionnant et je le vis presque comme un loisir qui me rapporterait de l'argent. Seulement voilà, les rentrée budgétaires sont assez aléatoires, je vous ferai un article là-dessus d'ailleurs (pour celles qui voudraient créer leur entreprise). Il peut y avoir plusieurs mois sans aucune rentrée d'argent. J'ai ressenti le besoin de prendre un nouveau tournant professionnel. Ma maman que j'adore et qui me connaît si bien, m'a soufflé l'idée de passer le CRPE. Le Concours de Professeur des Ecoles. Quand j'étais petite, je voulais être maitresse, comme toutes les gamines de mon âge. Puis après, l'idée m'est sortie de la tête, ma maman étant professeur à la retraite, m'avais assez saturée avec le métier. Quand je me suis posée la question des études, elle était en fin de carrière, et je pense que ce n'était pas le bon moment pour me donner le goût de la chose. Mais le fait d'être maman a changé la donne. Aujourd'hui, je ne saurais dire quel a été le déclic, mais c'est le seul métier à part celui d'infographiste qui me fait rêver. Même si un bilan de compétence a bien failli m'en éloigner, m'en décourager, aujourd'hui je m'accroche à mon rêve. Mon nouveau souffle. Ce n'est pas sans efforts. Ayant un Master 1, je prépare cette année, seulement le concours, via Forprof, un organisme privé. J'en suis aux prémices, mais c'est beaucoup de travail, beaucoup d'organisations, de sacrifices...C'est un investissement financier aussi. C'est parfois assez difficile pour moi, tant sur le fond que sur la forme. C'est aussi une grosse remise en cause, un gros chamboulement.
Les 4 casquettesLes 4 casquettes
Aujourd'hui, j'ai 4 casquettes. Je les ai toutes choisies ces casquettes, je les ai bien regardées avant de les prendre. Je n'en subis aucune. Mais changer de casquettes demande pas mal d'organisation. Au cours d'une journée, je mets souvent les 4 casquettes. Mais aujourd'hui, je ne pourrais me passer d'aucune. Je ne me vois pas délaisser mon activité, même si j'ai ralenti le rythme, ni abandonner le blog et encore moins, passer moins de temps avec mes filles. Je veux tout faire. Je veux le faire avec plaisir. Je veux tout faire passionnément. Moi qui n'aime pas l'inactivité, je suis servie. Mais ne m'en voulez pas si de temps en temps vous me voyez moins par ici. Vous saurez, que c'est simplement que j'ai oublié une des casquettes dans un coin.
Pour me suivre sur Instagram c'est par ici.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pincemietpincemoi 293 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines