Magazine Voyages

Road-Trip en 15 jours : de Nice à Split (1ère semaine)

Publié le 06 octobre 2014 par Eric Vev @VacancesenVrai

Deuxième Road-Trip de 15 jours et 2500 km (de route). Semaine 1, 1700 km : Go East !

Nice – Vérone : Promenade, des Anglais aux Amoureux

Au départ de Nice ou Marseille, l’Italie et la Croatie sont proches : pourquoi ne pas partir les découvrir pour un vrai dépaysement ? Suivez le guide !

Après Monaco et la frontière française, la route est sinueuse mais les points de vue de la Ligurie sont souvent époustouflants – malgré les très nombreux tunnels.

L’objet n’est pas ici de s’arrêter à Gênes ou aux Cinque Terre, cinq petits bourgs accrochés à leur montagne à flanc de mer. Mais une prochaine fois assurément !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Avant d’arriver à Vérone (ville de Roméo et Juliette au superbe amphithéâtre romain), faites un stop au Lac de Garde. Il n’est pas aussi réputé que le Lac de Côme ou le Lac Majeur, et pourtant ses eaux limpides et ses paysages préalpins vous assurent une mémorable journée de repos lors des beaux jours !

Vérone – Opatija (Croatie) : dépaysement et paysages exceptionnels commencent…

A 2H40 de Vérone (260 km), la ville de Trieste constitue un stop incontournable. Oui, Venise, la « Sérénissime », doit constituer l’objet unique d’un séjour en amoureux et de préférence en avion.

Longtemps austro-hongroise, Trieste n’est rattachée à l’Italie qu’en 1921. La ville est notamment son centre piétonnier en bord de mer est magnifique. C’est à partir de Trieste que vous admirez ces fabuleux paysages découpés parfois à flan de falaise dans l’Adriatique, et qu’on retrouve en Croatie ou au Monténégro.

Un court passage en Slovénie permet d’atteindre la Croatie et l’Istrie. Résider à Opatija est intéressant : village lové dans la baie de Kvarmer, vous êtes proche de la grande ville portuaire de Rijeka et vous pourrez rayonner sur les deux plus grandes îles croates, Crès et Krk.

Opatija – Split : Mer Adriatique turquoise et Nature époustouflante

Dans le golfe d’Opatija / Rijeka, les îles de Krk et Crès s’offrent à vous. Elles sont très grandes, donc elles sont à visiter si vous avez vraiment le temps. Vous accédez à l’île de Krk via un pont au nord de l’île; puis des ferrys rejoignent le continent et les îles autour en saison. Objectivement, il n’est pas nécessaire de perdre une journée de voiture à arpenter Krk ou Crès. Plus au sud, vous n’en avez pas fini avec les îles de la côte dalmate, notamment Pag, et les îles entre Split et Dubrovnik !

Les deux escales à ne pas manquer : Zadar et Šibenik.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Zadar et sa vieille ville sur sa presqu’île est un enchantement ! Peu de cités peuvent s’enorgueillir de posséder à la fois un patrimoine architectural aussi riche et une promenade de bord de mer aussi somptueuse. Celle-ci se termine avec les "marches mélodiques" : la mer pénètre sur le ponton et le mouvement des vagues impulse des sons via un astucieux système sous les dalles.

Enfin, Šibenik la méconnue.

Imaginez une ville de bord de mer entre Zadar et Split, un centre piétonnier médiéval et Renaissance remarquable, assez peu touristique et au littoral environnant si dépaysant… Le béton de l’époque soviétique a ici un charme désuet qui le rend, allez j’ose, sympathique et pittoresque.

Niveau culturel, visitez la cathédrale St Jacques (classée au patrimoine mondial de l’humanité) et la forteresse Saint-Michel (surtout son panorama en fait).

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Šibenik c’est aussi le départ des ferrys pour l’archipel des Kornati (125 ilots) et, joyau des joyaux, la porte d’entrée du parc de Krka.

Le parc national de Krka est sans doute l’une des plus belles choses qui m’ait été donné de vivre en Europe.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
A quelques kilomètres de Šibenik, dans le massif du Velebit, deux sites exceptionnels à vivre tôt le matin (hors des foules) : chutes d’eau fabuleuses et lacs intérieurs. Les cascades Skradisnky buk c’est 17 gradins sur 45 mètres, mais l’île de Visovac et le second site du parc de Krka, plus reculé et moins visité, sont tout aussi exceptionnels.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Vous pouvez rejoindre Split la dioclétienne et son ferry pour l’Italie en 1h et 86 km.

Et ce qui est remarquable en Croatie, c’est que même en plein mois d’août il n’y a quasiment pas d’embouteillage (à part Dubrovnik), ça change de la France !

Road-Trip_2



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Eric Vev 8 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine