Magazine Conso

Nakeya B

Publié le 07 octobre 2014 par Caribbeanstyle

muse1_1Banner

Je parlais récemment avec une jeune femme. Une belle femme noire aux cheveux naturels qui m’avouait détester sa masse capillaire.

Des mots, trop souvent entendus, auxquels j’ai repensé en découvrant le travail de la photographe Nakeya B.

Nakeya Janice Brown,de son vrai nom, est une artiste américaine originaire de la Californie et qui vit entre New York et le New-Jersey.

La jeune femme âgée de 26 ans, qui se présente elle même comme une artiste noire féministe et engagée, travaille à travers ses œuvres à changer cette image de "good hair". L’idée qu’il y aurait des bons et beaux cheveux, sous-entendus, longs et lisses, occidentaux et les mauvais cheveux, frisés, crépus.

Des cheveux, considérés comme l’un des principaux atouts de la féminité mais qui peuvent selon elle, induire une perception très raciste de la beauté noire.

A travers ses photos, c’est donc cette beauté noire que l’artiste a souhaité exploré. Ses multiples facettes, tantôt naturelle, tantôt défrisée, avec des tresses ou crane nu.

Cette quête artistique  a donné vie à la série " The Refutation of Good Hair"

Des clichés où l’on peut voir par exemple, une femme manger une touffe de cheveux. Parce que si il y a l’idée de "bons cheveux", il y a aussi une idée de gout.

J’ai beaucoup aimé cette série de photos avec ses fonds pastels et ses images reflets de l’intimité d’une femme noire, ces gestes que l’on a pu faire soi même ou que l’on a vu faire par nos proches.

Je vous invite vraiment à aller visiter son site et découvrir son oeuvre

nakeyab.com

hairdaysweb

téléchargement (1)

TheArtofSealing

muse6_5

Une photo de l’artiste Nakeya B

Processed with VSCOcam with c1 preset



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Caribbeanstyle 1294 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine