Magazine Beauté

J'ai courru contre le cancer du sein (Odyssea)

Publié le 07 octobre 2014 par Lilyylush
Il y a quelques semaines de ça, j'ai été contacté par la marque Garmin, qui m'a proposé de venir courir avec eux, et de participer à la course Odyssea.  
Avant de recevoir ce mail je ne connaissais pas du tout Odyssea, et j'ai été 'ravie' d'apprendre que cette course a été créée en 2002, à l'initiative de Frédérique Quentin, ancienne athlète de l’équipe de France d’athlétisme et de Frédérique Jules, kinésithérapeute, et que son but est de récolter des fonds destinés à la lutte contre le cancer du sein (contrairement à la majorité des autres courses, l’intégralité des fonds récoltés par les inscriptions des coureurs sont reversés à la lutte contre le cancer du sein, et non « simplement » une partie)  
La lutte contre le cancer du sein est une cause qui me touche tout particulièrement, je n’ai donc pas hésité une seule seconde avant de dire oui à Garmin.   
L’avantage avec Odyssea, c’est que cette course est ouverte à tout le monde, et qu’elle n’est pas réservée au plus sportif d’entres nous vu qu’en plus de proposer un parcours de 10 km, elle propose également un parcours d’1 km pour les enfants, ainsi qu’un autre de 5 km (pour les adultes) à faire en courant ou en marchant. Tout le monde peut donc prendre le départ de cette course, et participer à cette jolie cause.   
J’ai pour ma part choisit de faire les 10 km, et j’ai embarqué ma maman et ma belle-sœur dans cette course, ravies de faire une bonne action.      J'ai courru contre le cancer du sein (Odyssea)    
Le jour J, après une (très très) courte nuit, nous nous sommes rendues au point de départ, qui avait lieu sur l’esplanade du château de Vincennes, et après avoir tourné plusieurs dizaines de minutes pour trouver une place, nous avons enfin pu prendre le départ de la course. Une cession d’échauffement était prévue à 8h30, et bien que je trouve le principe top moumoute, nous l’avons loupé pour cause de difficulté à nous garer, et de queue immense au pipiroom (oui instant glamour du jour !).  
A 9h15 nous nous sommes donc placées dans le seul et unique sas de départ, regroupant des athlètes de tous âges et tous niveaux, tous vêtus de rose, et je vous avoue qu’à ce moment là j’ai eu une petite boule dans la gorge, à l’idée de me dire que ces 35.000 personnes étaient tous là pour une même cause : soutenir la lutte contre le cancer du sein… J’ai trouvé ça beau.  
Vers 9h20 nous nous sommes tous élancés joyeusement à l’assaut de ces 10km, sous un lâché de ballons rose et une pluie de confettis, et malgré le temps un peu maussade, l’ambiance était bon enfant.  
Contrairement à la Noctambule (article ici) où je n’avais pas vu passer les 10 km, le parcours de dimanche dernier m’a semblé un chouilla plus long, certainement à cause de la fatigue et du rhume que je me trainais depuis plusieurs jours. Alors que la Noctambule s’est déroulée en pleine ville, le parcours d’Odyssea était exclusivement dans le bois de Vincennes, et bien que le décor soit beaucoup plus sympathique, je pense aussi que j’ai vu passer le km plus lentement car justement il n’y avait pas toute l’animation de la ville autours (comme ce fut le cas pour la Noctambule) avec les passants, les gens qui encouragent…   
Le parcours en lui-même était très bien fait, avec quelques côtes et faux-plats histoire de corser un peu les choses, mais très sympathique. Pour ce qui est de l’ambiance générale, elle est restée la même du début à la fin : bon enfant, avec des coureurs de tous âges et tous horizons papotant entre eux. Je vous avoue que si j’ai eu un peu de mal lors des trois premiers Km, le temps que mon corps se mette en route, à partir du km 5 j’ai eu un regain d’énergie, me suis mise en mode « pilotage automatique », et n’ai pas vu passer le reste de la course.   
J’ai été ravie de retrouver ma maman, puis ma belle sœur sur la ligne d’arrivée, et de pouvoir un peu papoter de la course et du parcours avec elles. J’ai aussi été surprise de voir que je n’avais pas été la seule à ressentir une certaine émotion lors de cette course. Pour vous dire la vérité, j’ai même versé ma larme pendant le parcours, certains coureurs avaient accroché des photos ou des messages personnels au dos de leur teeshirt, en souvenir à des proches disparus, ou des messages de soutien… Et puis je ne sais pas ce qui s’est passé, mais vers le 6ème km un coureur m’a dépassé et j’ai vu dans son dos une petite banderole accrochée à l’aide d’épingles à nourrice, où il était marqué dessus « Karen aurait aimé », et alors là je ne sais pas ce qui s’est passé mais ça a fait tilt dans mon cerveau, je me suis mise à pensé à toutes ces femmes de ma famille qui ont été atteintes de cette terrible maladie, à toutes les femmes tout court qui se battent chaque jours pour la vaincre, et ça à été les chutes du Niagara, en pleine course…   
Pour conclure je dirais que j’ai été ravie de faire cette course, d’avoir réussi à faire mes 10 km en 1h02, d’avoir pu la partager avec ma maman et ma belle-sœur, mais surtout je suis contente d’avoir pu courir contre le cancer du sein, d’avoir pu soutenir une jolie cause, et de voir que 35.000 personnes se sont rassemblées pour cette même cause, pour lutter contre le cancer du sein, qui peut toucher n’importe laquelle d’entres nous, à n’importe quel âge.  
  
Je finirais cet article en remerciant Garmin pour m’avoir permis de participer à cette jolie course, et de courir pour une cause juste, et je prends rendez-vous pour l’année prochaine, car c’est certain, l’Odyssea je la referai avec mes proches. Si vous aussi vous avez envie de courir contre le cancer du sein, je vous donne rendez-vous ici, où vous trouverez toutes les prochaines courses Odyssea, qui se déroulent dans toute la France. 
 

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lilyylush 3722 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte