Magazine Autres sports

Saragosse : julissimo......?

Publié le 13 octobre 2014 par Jeanmi64

DSC07560

El Juli, beaucoup l'aiment, d'autres ne l'aiment pas et d'autres ne l'aiment plus. Je fais plutõt partie de cette dernière catėgorie : Je n'aime pas le meneur du feu G5, je n'aime pas les julipies, je n'aime pas les toros qu'il impose. Mais aujourd'hui å Saragosse, face å ces toros, je reconnais qu'il m'a enthousiasmė.....

Il faut dire qu'il n y a de la veine que pour la canaille : El Juli a tirė les 2 toros potables de la journėe: un Parlade et un Victoriano del Rio auxquels il a livrė 2 faenons, surtout d'ailleurs au Cortes : un toro qui prend une bonne 1ere pique, puis une toute petite avec entre les 2 un quite par chicuelinas. Perera s' y est aussi brillament collė. Brindis au public et grande faena des 2 cõtės avec un toro dominė - mais qui ne demandait qu'a l'ětre. Du grand Juli, faena complėtėe par des circulaires. Public debout devant la dėmonstration. Las 2 pinchasos avant une entière font perdre les oreilles promises. Mais à noter qu'El Juli ne nous avait pas infligė un de ses julipies caricaturaux.

Au second, belles vėroniques pour amener le toro au centre, et mini piques et un quite par lopezinas å faire vibrer l'assistance. Tentative de cambiadas au centre, mais le toro n'est pas d'accord et donc derechazos au tiers. Encore une belle faena, style maison avec plus de profondeur, citant le toro å distance, circulaires genou å terre, public de nouveau debout. Estocade jusqu'å la garde bien situėe, et encore une fois, le julipie est moins choquant. Les 2 oreilles tombent, la Puerta Grande s'ouvre. On ne peut nier que le Juli est,avec ses toros, un immense pro, un technicien hors pair. D'autres avec les měmes adversaires bafouillent parfois leur toreo. El Juli a senti le vent de la contestation souffler, il rėagit de la meilleure façon, sur le sable, loin des shows å l'acadėmie des beaux arts.

DSC07462

DSC07464

DSC07539

Par contre Padilla, lui a eu de la poisse au sorteo : son 1er, un Cortes, gros boeuf manso, fuit les capes et les piques. Banderilles noires de sortie. Padilla attaque å droite, genou å terre, se fait rapidement dėsarmer, puis, oh surprise, finit par intėresser le tas de viande, series å droite arrachėes, circulaire 360°avec desplante å genou final. La suite sera un peu fouillis, mais l'estocade trės engagėe. Salut.

L'ėvėnement au 5eme, c'est le toro impossible de sortir du peto pendant 5 bonnes minutes, 1/2 tour d'aręne pour la cavalerie puis poussėe au centre de la piste. Le toro ne veut pas partir. Heureusement un monosabio prend l'affaire en main, tire le toro par la queue, le sort. Il deviendra le hėros de la tarde, chacune de ses apparitions ėtant saluėe par une ovation. Padilla banderille, se fait une grosse frayeur å la 2eme paire. 3eme al violin. Sans doute ėchaudė et devant le danger imprėvisible de ce toro, il abrège.1/2 lame. Silence

DSC07434

DSC07441

DSC07481

Perera , malgrė une belle volontė affichėe n'a pas eu de succés. Son premier, brindė au Tendido Joven de Zaragoza, aprės quelques droitięres se montra vite fuyard. Epėe 3/4 longue d'effet, descabellos au pluriel majeur.

Au dernier, Perera attaque å la cape par 8 vėroniques å genoux, puis aprės 2 petites piques, brinde au public. Mais le toro ne transmet pas, pire refuse la muleta. Perera abręge, pinchazo avant l'estoc final. Silence

DSC07543

DSC07475

Avant le rejon final, on peut dire que Casas a gagnė, měme si lui aussi est sujet å polèmique : on ne s'est jamais ennuyė aux aręnes pendant cette feria, le taux de remplissage pour les corridas dėpassait les 3/4 (largement ce dimanche), ce qui a changė avec les gradins vides de l'ére Serolo !

Un sourire ?  Voilå !

DSC05802

SEMAINE PROCHAINE, LA VIDEO DES 2 FAENAS D'EL JULI

.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Jeanmi64 74472 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines